(Montréal) Deux bédéistes québécois ont remporté des prix Bédélys décernés vendredi soir dans le cadre du 8e Festival de la BD de Montréal (FBDM) qui bat son plein en fin de semaine au parc La Fontaine.

Helen Moka
La Presse canadienne

Couverture de l'album La vie d'artiste, de Catherine Ocelot.

Il s’agit de Catherine Ocelot, qui s’est vu décerner le Bédélys Québec pour son album La Vie d’artiste qui aborde les thèmes de la réussite, l’échec, l’angoisse et le doute à travers un récit d’entretiens menés avec différents acteurs du milieu culturel québécois.

Daniel Pelchat a, pour sa part, reçu le Bédélys indépendant pour son premier album intitulé La Fois où je suis tombé au carrefour, un court récit aux accents psychédéliques.

Le Festival BD a aussi récompensé des auteurs étrangers. Le Bédélys étranger a été remis à l’auteur anglais Joff Winterhart pour Courtes Distances et l’Américaine Molly Knox Ostertag a reçu le Bédélys jeunesse pour Le Garçon sorcière.

Quelque 12 000 visiteurs sont attendus au Festival BD de Montréal d’ici dimanche et plusieurs en profiteront sans doute pour faire dédicacer leur livre parmi les 175 artistes sur place, dont le bédéiste français Yoann qui s’est vu confier en 2009 avec son collègue Fabien Vehlmann la réalisation de la série classique Spirou et Fantasio.

Il y en a pour tous les goûts et presque tout est gratuit.

Le FBDM propose des ateliers pour tous les âges, de l’initiation au dessin manga, à la caricature de l’actualité, au brunch manga réservé aux enfants, entre autres. En plus des kiosques de 80 exposants, il y a de l’animation, des tables rondes et des rencontres avec des artistes sous forme de conversations avec le public, dont celles avec le Montréalais Michel Rabagliati et Yoann.