Selon un sondage web réalisé par la firme BIP pour La Presse, 48 % des Québécois perçoivent que le prix des billets pour consommer de l'art et de la culture a augmenté au même rythme ou plus vite que le coût de la vie1. Les statistiques compilées au Québec et en Amérique du Nord leur donnent raison.

Émilie Côté LA PRESSE

De 63 $ à 276,50 $

Prix affichés pour les concerts de Justin Timberlake au Centre Bell les 8 et 9 avril prochains (excluant les frais de manutention).

43,75 $

Au Québec, le prix moyen du billet vendu (en excluant les taxes) a atteint 43,75 $ en 2016.

C'est un sommet depuis la collecte de ces données par l'Observatoire de la culture et des communications en 2004.

Un nouveau sommet

En 2016, on a assisté à une année record en matière de revenus de billetterie au Québec. Ils ont atteint 278 millions de dollars. Leur ancien sommet était de 274 millions en 2009. Il faut toutefois considérer les nombreux spectacles qu'a donnés Céline Dion au Centre Bell il y a deux ans.LA PART DU LION AUX GRANDES SALLES...

En 2016, les spectacles de plus de 2000 entrées équivalaient à : 

• 2,7 % des représentations au Québec

• 24 % de l'assistance

• 43 % des revenus de billetterie

... et à la musique

Par rapport aux autres arts de la scène (théâtre, danse, variétés), ce sont les spectacles de musique populaire qui ont coûté le plus cher en 2016.

• 55,26 $: revenus moyens de billetterie par spectateur payant en chanson

• 49,50 $ en danse

• 42,53 $ en variétés (humour, cirque, magie, comédie musicale)

• 39,98 $ en musique (classique et opéra, actuelle et contemporaine, musique du monde et folklorique, jazz et blues)

• 29,13 $ en théâtre

Pourquoi les prix augmentent-ils ?

1-La recherche du spectaculaire

« Les spectacles vivants sont un secteur de l'économie où il y a eu de faibles gains de productivité », indique Renaud Legoux, professeur en marketing à HEC Montréal, spécialisé dans la gestion des entreprises culturelles. L'autonomisation n'a pas encore permis de faire des économies importantes dans les gros spectacles par rapport à d'autres domaines, souligne-t-il. Or, les Lady Gaga, Madonna et Muse investissent beaucoup en technologies et en équipements. « Pour le prix élevé du billet, on veut offrir un spectacle qui englobe tous les sens. »

2-Un nouveau modèle d'affaires

« Je ne vous apprends rien en vous disant que le modèle d'affaires de la musique a changé, signale Renaud Legoux. Avant, on faisait de la tournée pour vendre des albums. Aujourd'hui, on sort un album pour partir en tournée. »

« Les spectacles sont devenus spectaculaires. Tout coûte plus cher. Et le modèle économique de la musique est centré sur la tournée », opine Jacques Aubé, vice-président exécutif et chef de l'exploitation du promoteur evenko, qui produit quelque 1500 spectacles par an et le festival Osheaga, en plus d'exploiter 7 salles, dont le Centre Bell et le Corona.

3-Le dollar américain

« Pour nous, le dollar américain est aussi un facteur de pression sur le prix », ajoute Jacques Aubé du promoteur evenko.

Qui détermine le prix ?

L'artiste

« La majorité des prix sont déterminés par l'artiste et l'agent de la tournée », indique Jacques Aubé.

Le promoteur

« Nous avons une certaine influence, surtout au niveau du nombre de billets par catégorie. On le dit si le marché est assez fort ou pas. » Jacques Aubé cite en exemple les deux spectacles de Bon Jovi en avril où il y aura huit catégories de billets, de 56,75 $ à 586,50 $.

Dans de rares cas comme celui de Coldplay, où le groupe pourrait remplir le Centre Bell cinq soirs de suite, Jacques Aubé déteste voir des billets sur des sites de revente ou des billets frauduleux. Or, il y aura toujours un « fan fini » prêt à payer un prix de fou.

Dans le monde

84,63 $US

Dans le monde, les prix des billets de spectacles de musique ont augmenté de 5 % de 2016 à 2017 pour atteindre un prix moyen de 84,63 $US, révèle Pollstar.

100 tournées = 5,65 milliards

Les 100 tournées les plus lucratives dans le monde en 2017 ont généré l'an dernier des revenus de 5,65 milliards de dollars. Il s'agit d'une hausse de 16 % par rapport à 2016.

176,1 millions US

U2 a réalisé la tournée la plus payante de 2017 en Amérique du Nord, avec des revenus totaux de 176,1 millions US pour 30 spectacles donnés dans 26 villes. Voici d'autres champions des tournées lucratives.

« Les musiciens qui ont déjà une grande marque d'affection peuvent demander le gros prix, mais ils ont émergé de l'ancien monde médiatique, souligne Renaud Legoux. Avec la fragmentation des médias, ce sera difficile de recréer cela dans le futur. Pour remplir un Centre Bell dans plusieurs villes, il faut être attrayant pour la masse. Quand on n'a pas de médias de masse pour les atteindre, cela devient plus difficile. »

1 Source : Sondage web réalisé par la firme BIP du 18 au 28 janvier 2018 auprès de 1000 Québécois âgés de 18 ans et plus.

Sources : Observatoire de la culture et des communications du Québec ; Pollstar

Données fournies par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec

Évolution des revenus moyens de billetterie par spectateur payant

Tableau fourni par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec

Évolution des revenus de billetterie en arts de la scène au Québec, de 2004 à 2016