• Accueil > 
  • Arts 
  • > Simon Brault à la direction du Conseil des arts du Canada 
Source ID:; App Source:

Simon Brault à la direction du Conseil des arts du Canada

Simon Brault affirme que sa nomination survient au... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse)

Agrandir

Simon Brault affirme que sa nomination survient au bon moment.

Photo: Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse

Mario Cloutier

La culture et les arts perdent l'un de leurs preux chevaliers à Montréal tout en gagnant un allié important à Ottawa. Simon Brault assumera la direction du Conseil des arts du Canada (CAC) dès le 26 juin.

La ministre du Patrimoine canadien, Shelly Glover, en a fait l'annonce hier.

Jusqu'à tout récemment vice-président du CAC - poste désormais occupé par la directrice du Musée des beaux-arts, Nathalie Bondil -, Simon Brault présidait également l'organisme Culture Montréal, en plus de diriger l'École nationale de théâtre de Montréal.

«L'École, c'est ma maison, a confié Simon Brault en entrevue à La Presse. Ça fait 32 ans que j'y suis entré. J'avais mon fils Philippe dans mes bras quand j'ai commencé à y travailler.»

Le nouveau DG du Conseil des arts ajoute, cependant, que sa nomination survient au bon moment.

«L'École nationale est en excellente santé financière et intellectuelle, dit-il. Quant à Culture Montréal, c'est un mouvement citoyen très fort et important. J'ai toujours dit que les idées qui n'étaient pas portées par des mouvements avaient peu de chances de réussir.»

Le vice-président Gaétan Morency assure déjà l'intérim au sein de l'organisme qui compte plus de 1000 membres. M. Morency a été vice-président Citoyenneté au Cirque du Soleil.

Quant au dossier de Montréal, métropole culturelle que Simon Brault a aussi grandement aidé à mettre sur pied, il affirme que notre ville y arrivera aussitôt qu'elle retrouvera le chemin d'une certaine prospérité économique.

Allié à Ottawa

Simon Brault ne compte pas abandonner Montréal pour autant, même s'il travaillera à Ottawa en semaine. En outre, il sent que les idées qu'il défend depuis longtemps pourront continuer de fleurir dans sa nouvelle vie.

«Je pense que la confiance qu'on me témoigne envoie un bon signal pour le financement des arts. Ce gouvernement a épargné le Conseil des arts, étant le seul à avoir augmenté son budget dans les 15 dernières années. Je sens qu'on croit à Ottawa à l'enjeu de la participation culturelle, c'est-à-dire qu'il faut susciter autant la demande que l'offre dans les arts.»

Simon Brault bénéficie d'un mandat de cinq ans à la tête du CAC. L'organisme compte plus de 200 employés à temps plein et un budget de 180 millions de dollars. En plus de financer les arts par des bourses et des prix, le Conseil est responsable de la Commission canadienne de l'UNESCO.

«Mon influence pourra se faire sentir à une autre échelle, plus nationale et internationale, pense Simon Brault. Le gouvernement sait très bien que je suis un personnage public. Et je continuerai à l'être, mais différemment.»




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer