L'arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie a annoncé la semaine dernière la création de la place Raymond-Plante, qui devrait être inaugurée au printemps.

Mis à jour le 22 févr. 2013
Josée Lapointe LA PRESSE

Il s'agit d'un bel hommage pour ce pionnier de la littérature et de la télé jeunesse, qui «rejoint» d'une certaine manière deux autres figures majeures de l'imaginaire des petits (et des grands) Québécois: Sol et Gobelet.

La place Raymond-Plante sera en effet située entre la bibliothèque Marc-Favreau et le parc Luc-Durand, à l'angle de la rue de Chateaubriand et du boulevard Rosemont, tout près du métro.

Le nom de l'auteur du Dernier des raisins, qui a publié une cinquantaine de romans et scénarisé au moins 1000 émissions jeunesse, s'ajoute donc à celui de nombreux écrivains dans la toponymie québécoise, où l'on trouve par exemple la rue Germaine-Guèvremont, le parc du Bonheur-d'occasion, le pavillon Mordecai-Richler ou la circonscription de Nelligan.