À l'occasion du 30e anniversaire de son restaurant Milos, Costas Spiliadis a souhaité faire un geste «afin de rendre à la communauté montréalaise ce qu'elle m'a donné», a-t-il déclaré en conférence de presse.

Éric Clément LA PRESSE

Comme il est un amoureux des arts (il a déjà organisé l'achat d'un piano de 150 000 $ il y a quelques années pour l'OSM), c'est au milieu artistique qu'il va donner 300 000 $ cette année en faveur des enfants malades.

Avec l'OSM, il organisera le 28 avril une soirée de mode, de gastronomie et de musique classique au magasin Ogilvy au profit du programme de musicothérapie de l'hôpital Sainte-Justine et de l'hôpital Montréal pour enfants. Déjà, 400 personnes ont acheté un billet à 120 $ pour entendre la pianiste Marika Bournaki.

Costas Spiliadis va créer avec Serge Losique un supplément au Festival des films du monde, soit une rétrospective des oeuvres du cinéaste grec Theo Angelopoulos, du 20 septembre au 1er octobre. Les films seront projetés gratuitement à l'Impérial.

Il fait également venir la chanteuse Angelique Ionatos au Théâtre d'Outremont le 15 octobre et commanditera des événements de l'OSM cette année, comme il l'a fait avec l'Opéra de Montréal en décembre.

«Comme le disaient nos ancêtres, il faut savoir prendre soin de son corps mais aussi de son âme, a dit M. Spiliadis. Je veux aider les arts et les hôpitaux. Et je m'engage à le faire de façon récurrente.»

Serge Losique affirme, pour sa part, que «M. Spiliadis montre à tous les commerçants montréalais comment on peut s'impliquer dans le milieu artistique et culturel».