Les architectes torontois de la firme Diamond and Schmitt dessineront la nouvelle salle de concert symphonique où logera l'Orchestre symphonique de Montréal en 2011. Le budget de ce projet en PPP, incluant un amphithéâtre de 1900 places, est de 267 millions de dollars.

Mario Cloutier LA PRESSE

Sélectionné par Québec pour la conception, la construction, le financement, l'exploitation et l'entretien de l'édifice nommé l'Adresse symphonique, le consortium dirigé par SNC-Lavalin comprend aussi les architectes montréalais d'Aedifica, le Groupe Aecon, Solotech et Gala Systems.

La firme Diamond and Schmitt a reçu une centaine de prix nationaux et internationaux depuis sa création en 1975. Parmi ses réalisations récentes, on retrouve le Four Seasons Center for the Performing Arts de Toronto. Cette salle à l'italienne de 2000 places est toutefois destinée à l'opéra.

Les architectes torontois ont également conçu la rénovation et l'agrandissement de la salle de 2000 places de l'Orchestre symphonique de Detroit (Aux États-Unis) en 2003 et celle de 900 places de l'Orchestre symphonique de Kingston, en Ontario.

Leurs collègues québécois d'Aedifica travaillent avec l'architecte français Paul Andreu à la réalisation du 2-22 Sainte-Catherine, un édifice à vocation culturelle situé à l'angle du boulevard Saint-Laurent. La firme avait gagné un concours international pour la construction d'un complexe culturel et administratif à Montréal, comprenant la Maison de l'OSM, lancé par l'ancien gouvernement du Parti québécois à la fin des années 90.

Pour sa part, le consortium de SNC-Lavalin devra signer d'ici la fin avril un contrat de 30 ans avec le gouvernement québécois.