Au départ, l'affiche annonçait Willie Nelson Sings The Blues, ça s'est terminé sur disque par Two Men With The Blues.

Alain Brunet

Also with the jazz, ajouterais-je sans hésiter. L'événement a eu lieu les 12 et 13 janvier 2007 au Allen Room du Lincoln Center dont Wynton Marsalis assure la direction artistique du volet jazz. L'enregistrement, tiré de ces deux soirées, s'avère une réussite totale.

Willie a saisi la musique de Wynton, Wynton s'est adapté aux inflexions de Willie, deux Amériques se sont fait l'accolade. Le trompettiste a su extirper tout le blues et tout le swing du chanteur country. Le chanteur a su transformer le trompettiste en brillant accompagnateur.

Sauf deux compositions de Willie (on retient Night Life), on nous sert un superbe enchaînement de standards jazzy-blues: Bright Lights Big City, Caldonia, Stardust, Basin Street Blues, Georgia On My Mind, etc.

La trompette de Marsalis talonne magnifiquement le phrasé cool et nasillard de Nelson, l'harmonica de Mickey Raphael et le saxo ténor de Walter Blanding complètent les improvisations mélodiques pendant que Dan Nimmer (piano), Carlos Henriquez (contrebasse) et Ali Jackson (batterie) assurent la bonne marche de la section rythmique. Certes un des meilleurs disques parus cet été, toutes catégories confondues.

À écouter: Night Life

----------------------------------------------------------------------

* * * *

JAZZ BLUES

Willie Nelson Wynton Marsalis

Two Men With The Blues / EMI