Pauvre Dominique Poirier. RDI l'a écartée en juin de la case de 19h pour installer le nouveau magazine 24 heures en 60 minutes, piloté par Patrice Roy.

Hugo Dumas

Mais, surprise! Patrice Roy, qui en a plein les bottines avec Le téléjournal de 18h, vient de renoncer à l'animation de cette nouveauté, dont la mise en ondes a été repoussée à la mi-octobre, après les élections fédérales. Qui en héritera? Dominique Poirier? Radio-Canada n'a pas encore choisi, indique son porte-parole, Marc Pichette, «et Dominique n'est pas dans les plans pour l'instant».

«Moi, personne ne m'a dit: tu ne feras pas l'émission. Ensemble, nous avons exprimé des craintes. Dès le départ, les gens me disaient: tu es fou, tu es fou de t'embarquer là-dedans. Nous avons réfléchi et sommes arrivés à la conclusion qu'il y avait plus d'inconvénients que d'avantages pour moi. Oui, on peut changer d'idée», note Patrice Roy, joint hier par La Presse.

Marc Pichette, de Radio-Canada, insiste: «Le public est beaucoup mieux servi avec Patrice Roy qui se concentre sur Le téléjournal

D'accord, mais n'aurait-on pas pu prévoir la surcharge de boulot de Patrice Roy plus rapidement? Il me semble qu'animer Le téléjournal ET une émission d'affaires publiques, coup sur coup, c'est quasiment impossible. Mis au point par Patrice Roy, le concept de 24 heures en 60 minutes ne bougera presque pas: seul l'animateur change.

Pauvre Dominique Poirier. J'espère que quelqu'un dans la grande tour a une petite pensée pour elle. Mais j'en doute.