Le Shea Stadium de New York a pu vivre un dernier moment historique alors que Billy Joel s'y donnait en spectacle dans le cadre d'un dernier concert avant que le stade soit détruit à la fin de la saison de baseball.

Mis à jour le 18 juill. 2008

L'événement Last Play at Shea a commencé mercredi avec le premier de deux spectacles de Billy Joel.

Les Beatles et le baseball étaient au programme. Mais Billy Joel a tout d'abord interprété l'hymne national avant de commencer son spectacle

Le chanteur a interprété trois chansons des Beatles (A Hard Day's Night, Please, Please Me et She Loves You) et a introduit sa chanson fétiche Piano Man avec Take Me Out to the Ball Game.

Les chanteurs Tony Bennett, John Mellencamp et Don Henley étaient des invités spéciaux.

«Je veux remercier les Beatles de nous avoir permis d'utiliser leur salle», a déclaré Billy Joel à ses admirateurs.

En 1965, plus de 55 000 fanatiques en furie s'étaient entassés au Shea Stadium pour assister à l'un des plus remarquables spectacles de toute l'histoire du rock-and-roll: celui des Beatles.

Survenu durant l'apogée de la Beatlemania, cet événement a été le premier concert au stade new-yorkais ainsi que la première fois qu'un groupe rock donnait une prestation dans un établissement sportif américain.