Le Phoenix aurait bien pu se laisser surprendre par une nouvelle baisse de régime, samedi, alors qu'il accueillait le Titan d'Acadie-Bathurst au Palais des sports Léopold-Drolet. Mais le temps au cadran s'est écoulé avant que les locaux n'échappent complètement une avance de quatre buts, leur permettant d'inscrire une victoire de 4-3, leur quatrième gain de la saison.

Mis à jour le 27 juill. 2016
Jonathan Custeau LA TRIBUNE (SHERBROOKE, QC)

Avec toutes les bonnes intentions et l'intensité (à temps partiel) du monde, la troupe de Judes Vallée tentait de faire oublier le cuisant revers subi aux mains des Sea Dogs de Saint John's vendredi. Et ils y sont parvenus de brillante façon en prenant rapidement d'assaut le filet de Jacob Brennan.

De l'aveu même de son entraîneur-chef, le Phoenix a démontré une belle maturité... pendant 30 minutes. Chassant le naturel, il est revenu au galop, l'avance de 4-0 bâtie en deux périodes a presque complètement fondu au troisième engagement.

« Ce que j'ai demandé, c'est de revenir à la base, de jouer en équipe. On a beaucoup de difficulté dernièrement à jouer en équipe pendant soixante minutes. Il faut sortir fort et continuer à y croire tout le temps «, explique Judes Vallée.

Si le premier but de la rencontre a été marqué par Cole Hawes, sur le premier trio, c'est la quatrième unité qui a semblé la plus inspirée, bourdonnant à répétition autour du filet adverse. Les Vincent Deslauriers et Alex Hazlehurst, retranchés vendredi, ont patiné avec fougue en compagnie de Jérémy Beaudry, à nouveau utilisé à l'avant.

« On n'était pas dominants sur papier, mais on s'est donnés et on l'a été sur la glace «, raconte Vincent Deslauriers.

Sur le premier des deux buts de Beaudry, le jeune Deslauriers a d'ailleurs inscrit son premier point dans la LHJMQ en récoltant une passe. « J'avais hâte de faire mon premier point. La prochaine étape sera de compter mon premier but. J'ai eu des chances, il faut que je les saisisse pour marquer «, indique-t-il tout sourire.

Il a d'ailleurs raté une excellente occasion, en deux contre un, sur une passe de Hazlehurst en troisième. « J'ai freiné trop vite, donc la rondelle est passée devant moi. C'est probablement à cause de la nervosité. «

Après un quatrième but sans riposte, le Phoenix a commencé à avoir les jambes molles en deuxième. Tout à coup, le vent a tourné. Le Titan s'est mis à lancer, lancer, lancer, tant et si bien qu'il a terminé la rencontre avec 41 tirs... et trois buts au sommaire.

Le vétéran gardien Jacob Chouinard a perdu son blanchissage près de cinq minutes après le début du troisième vingt. « Quand tu as deux périodes comme celles-là, tu veux garder ça à zéro c'est sûr. Je me suis concentré sur ma tâche. Nous avons eu de petites malchances en troisième et il reste des choses à travailler, mais nous sommes ressortis avec la victoire, alors je n'ai rien à redire. «

Les choses allaient de mal en pis pour le Phoenix, qui n'a récolté que deux tirs en troisième période. Alors que le Titan retirait son gardien et que l'équipe locale menait toujours par deux buts, une mauvaise pénalité à Daniel Audette a placé les siens dans l'eau chaude. À une seconde et des poussières de la fin du match, Raphaël Lafontaine inscrivait le troisième but du Titan.

« On a laissé l'autre équipe prendre le contrôle de notre enclave. Nous sommes jeunes et il faut apprendre de cette situation. Ça va s'arranger. C'est juste une question de minding et de gestion du temps «, commente Jacob Chouinard.

Judes Vallée se disait quant à lui satisfait de la réaction de ses joueurs dans les circonstances et se réjouissait de la victoire. Ayant remanié ses trios avant la rencontre, il a peut-être trouvé des combinaisons payantes qu'il réutilisera sans doute.

« Avec le type d'équipe qu'on a, ce qui est difficile c'est d'avoir une constance dans les trios. Notre jeunesse et notre manque d'expérience nous amènent à faire des changements. Mais de la façon dont ils ont joué aujourd'hui, peut-être que ça nous amènera à répéter le même scénario pour le prochain match. «

Le Phoenix reprend l'action jeudi en recevant l'Armada de Blainville-Boisbriand, une formation contre laquelle il n'a toujours pas réussi à marquer.