Même s'il s'agit de l' adaptation d'une oeuvre déjà existante, Carnage est un film très «polanskien», tant par le style qu'à travers les thèmes abordés. Si sa très forte personnalité s'exprime toujours dans ses films, Roman Polanski, aujourd'hui âgé de 78 ans, a choisi la discrétion sur le plan médiatique.

Mis à jour le 27 juill. 2016
Marc-André Lussier LA PRESSE

Arrêté en Suisse en 2009 alors qu'il devait recevoir un hommage au Festival de Zurich, le cinéaste a échappé de peu à une extradition vers les États-Unis, où la justice le réclame toujours pour le viol d'une mineure en 1977.

En raison de ses problèmes judiciaires, Polanski ne peut d'ailleurs tourner qu'en France et en Pologne, les deux pays dont il possède la nationalité. Carnage fut tourné en six semaines dans les studios de Bry-sur-Marne, près de Paris.

Le cinéaste était bien entendu absent quand son nouveau film a été lancé à la Mostra de Venise il y a quelques mois. Trois de ses interprètes se sont toutefois prêtés au jeu de la conférence de presse là-bas. Seule Jodie Foster n'a pas fait le voyage. Il fut beaucoup question d'une scène très spectaculaire orchestrée autour d'un malaise que ressent le personnage qu'interprète Kate Winslet.

«Inutile de dire que cette scène fut préparée avec minutie selon la recette personnelle de Roman!», a commenté Christoph Waltz.

Kate Winslet a de son côté beaucoup apprécié l'humour noir de cette scène, mais loue aussi le propos du film.

«Étant mère de famille moi-même, je comprends très bien la dynamique très complexe qui peut se créer sur un terrain de jeu. Je comprends aussi à quel point tout cela peut devenir ridicule et très drôle à la fois!»

Aucun des acteurs n'a eu la moindre hésitation à l'idée de jouer dans un film signé Roman Polanski.

«Quand Roman Polanski t'invite à participer à l'un de ses projets, quel qu'il soit, tu ne peux pas dire non», tranche Kate Winslet.