Le Gala Dia-Beat-It, qui s’est déroulé le 12 novembre dernier au Salles de bal Le Windsor, a permis d’amasser 600 000$. Ces fonds sont dédiés à la recherche la plus innovante pour prévenir, mieux traiter et éventuellement guérir le diabète de type 1 (DT1), une maladie qui touche plus de 60 000 Québécois et Québécoises.

La Presse

L’événement a honoré Pierre Laporte, président, Québec et Vice-Président, Deloitte Canada: « Deloitte soutient FRDJ depuis plusieurs années, ce qui fait que j’ai eu l’occasion de me familiariser avec le diabète de type 1. J’y ai notamment appris que cette condition est grave, souvent sournoise et toujours contraignante pour ceux et celles qui en sont atteints et que les chercheurs ont encore beaucoup à faire avant de trouver une solution. C’est pourquoi j’ai pris la décision de m’impliquer personnellement et d’accepter la présidence d’honneur de la soirée-bénéfice, qui a eu lieu le 12 novembre prochain. »

Animé par Benoît Cossette, animateur et stratège promotion terrain et événements à Radio Énergie 94,3 – Bell Média, l’événement a accueilli plus de 300 personnes. La soirée a commencé par un cocktail, suivi d’un repas concocté par Le Windsor et accompagné de crus sélectionnés par le sommelier SAQ.

Plusieurs activités de collecte de fonds incluant un encan chinois et un encan silencieux. Enfin, la piste de danse a été ouverte à 21h30 au rythme de Paul Chacra et du groupe 1945.

Le Gala Dia-Beat-It 2019 tient à remercier tous ses commanditaires, notamment : commanditaires Platine, Deloitte et RBC; commanditaires Or: La Caisse de dépôt et placement du Québec, EY et Banque Nationale; commanditaires Argent, BMO Marchés des Capitaux, Paysafe et Golo

Des remerciements particuliers sont adressés à Dan Bensoussan, président des Salles de bal Le Windsor, pour son don et son soutien au succès du Gala Dia-Beat-It 2019.

FRDJ est le chef de file mondial du financement de la recherche sur le diabète de type 1. Son objectif est d’amasser des fonds pour soutenir les recherches les plus avancées sur le diabète de type 1 à l’échelle mondiale et d’éliminer progressivement l’impact de cette maladie dans la vie des personnes, jusqu’à en arriver à un monde sans diabète de type 1. À cet égard, elle collabore avec une vaste gamme de partenaires et elle est la seule organisation disposant des ressources scientifiques, d’une influence réglementaire et d’un plan de travail précis pour mieux traiter, prévenir et un jour, guérir le diabète de type 1. FRDJ est le plus important défenseur de la cause et bailleur de fonds philanthropique de la recherche sur le DT1 au monde.