Le 13 novembre dernier au Marché Bonsecours, dans le Vieux-Montréal, se tenait le Gala de la santé relationnelle de La rue des Femmes.

La Presse

L’événement, au programme des célébrations du 25e anniversaire de l’organisme, était présidé par Nathalie Tremblay, directrice générale de la Caisse du Complexe Desjardins, et Jacques Dufresne, chef des relations clients et vice-président exécutif de BFL Canada.

Plus de 450 invités ont permis d’amasser au-delà de 300 000$, en soutien à l’oeuvre de La rue des Femmes (LrdF). LrdF remercie les commanditaires, donatrices, donateurs et bénévoles qui ont fait de ce Gala un succès sans précédent.

Comme l’a rappelé la fondatrice et directrice générale de LrdF, Léonie Couture, C.M., C.Q., les 25 ans d’histoire de LrdF sont également les 25 ans d’histoire de la santé relationnelle. Dans son allocution, Mme Couture a choisi de montrer les effets de la compréhension de la santé relationnelle sur les femmes accueillies à La rue des Femmes. « Quand je leur parle de la santé relationnelle, dit-elle, elles comprennent qu’elles ont raison d’être si fatiguées, si épuisées, si souffrantes. Quelqu’un, enfin! reconnaît qu’elles ont toujours voulu se prendre elles-mêmes en charge. Qu’elles ont raison de se sentir comme elles se sentent. Alors, elles peuvent laisser partir la culpabilité et la honte, et tout doucement laisser monter en elles la compassion qui leur permet d’étancher leur si grande soif de vie. »

Quand on parle de santé relationnelle, explique Léonie Couture, « on s’ouvre à soi, à une vision, à un projet de vie, à un projet de société. On laisse le coeur monter à notre tête. Alors, Du coeur plein la tête! – le thème de la soirée – on s’unit pour bâtir l’avenir. Parce que la santé relationnelle est la clé de l’avenir de notre humanité, de notre planète. »

Des prestations touchantes ont ponctué cette soirée-anniversaire. C’est ainsi que Nathalie Simard a voulu interrompre sa tournée pour offrir des succès qui ont su émouvoir la salle. De son côté, la comédienne Catherine Proulx-Lemay, porte-parole de l’organisme, a livré, à la surprise générale et avec brio, un slam composé pour La rue des Femmes, par Louise Danis – une performance chaudement applaudie.

Il faut souligner que ce 25e anniversaire de LrdF a réuni des personnalités de marque, parmi lesquelles : Mélanie Joly, ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie; Louise Harel, femme politique qui fut, notamment Chef de l’Opposition

par intérim à l’Assemblée nationale; les anciens maires Pierre Bourque et Denis Coderre. Enfin, Catherine Desjardins, attachée politique, représentait Manon Massé, co-porte-parole de Québec Solidaire, et Suzie Miron, conseillère associée au comité exécutif en matière d’infrastructures ainsi que de la condition féminine, représentait Valérie Plante, mairesse de Montréal.

Étaient également présentes Dominique Richard, directrice de la Fondation La rue des Femmes; Julie Pouliot, directrice, ventes et développement de marché, Énergir, présidente du conseil d’administration de La rue des Femmes; Alain Dumas, associé principal, SPB Psychologie organisationnelle, président du conseil d’administration de la Fondation La rue des Femmes; Guy Côté, premier vice-président, Financière Banque Nationale; Lucie Bouthillette, vice-présidente marketing et communications, développement des affaires, Provencher Roy; et Thomas Charest-Girard, avocat, Norton Rose Fullbright Canada, S.E.N.C.R.L., s.r.l

La rue des Femmes, c’est : des soins curatifs et préventifs en santé relationnelle dispensés, annuellement, à plus de 1200 femmes en état d’itinérance ou à risque d’y sombrer; un centre de recherche et de formation en santé relationnelle;  une approche d’intervention novatrice et efficiente auprès des femmes en état d’itinérance; le counseling, la massothérapie, l’art, la chorale, le yoga… au service de la guérison.