Le 20 mai dernier avait eu lieu la 28e  Grande finale internationale de La Dictée P.G.L., organisée par la Fondation Paul Gérin-Lajoie et animée par le comédien François-Étienne Paré. Soixante-quinze finalistes de 5e et 6e année provenant du Canada, des États-Unis et d'Afrique ont concouru lors d'une dernière épreuve qui clôt l'édition 2018-2019.

LA PRESSE

Les gagnants dans la catégorie Français langue seconde sont : 1e prix, Simon MacLaren de l'École Edinburgh, Montréal; 2e prix, Sylia Tahi de l'école Bel Air Etoile Benkaci, Alger; et 3e prix, Laaibah Ahmed de Miss Edgar's & Miss Cramp's school, Montréal.

Ce concours annuel majeur, le premier après le décès du fondateur de la Fondation Paul Gérin-Lajoie, a été l'occasion de lui rendre hommage. François Gérin-Lajoie, président du conseil d'administration de la Fondation Paul Gérin-Lajoie, souligne que « La Dictée P.G.L., telle que dessinée et orchestrée par Paul Gérin-Lajoie en 1990, est devenue non seulement l'activité phare qui a propulsé la Fondation comme une des grandes ONG prônant l'éducation pour tous, mais elle est surtout devenue un joyau québécois de l'expression de la langue française invitant tous les jeunes élèves de la Francophonie depuis maintenant presque deux générations! »

Magda Fusaro, rectrice de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), s'est aussi exprimée devant les quelque 300 personnes du public, en précisant que « vous, les jeunes, serez ces personnes, qui transformeront notre société et qui prendront part à cette quatrième révolution industrielle. Chères et chers élèves, vous pouvez être très fiers, champions et championnes de différentes régions du globe, d'être ici, de qui vous êtes, et de ce que vous deviendrez. Je vous encourage également sincèrement et chaleureusement à devenir des émissaires de l'oeuvre de M. Gérin-Lajoie, afin de construire un monde ouvert, humaniste, meilleur et durable. »

Après avoir également adressé quelques mots à l'égard de Paul Gérin-Lajoie, Jean-François Roberge, le 31e ministre de l'Éducation après la création en 1964 dudit ministère par Paul Gérin-Lajoie, a procédé à la lecture de la dictée. Enseignant de carrière et ancien participant avec ses élèves, il mentionne que « La Dictée P.G.L. est un évènement important puisqu'elle est à la fois une activité de promotion du français et de solidarité internationale.  Il s'agit d'une occasion pour les parents, élèves et enseignants de valoriser la maîtrise du français tout en apprenant un peu plus sur les autres cultures. »

La dictée des finalistes, intitulée « Une action inspirante », portait sur de jeunes élèves qui relèvent des défis zéro déchet, un sujet qui fait écho à la thématique choisie pour les éditions 2018-2021 de La Dictée P.G.L. Nagui Rabbat, directeur de La Dictée P.G.L., ajoute que « nous assistons depuis quelques années à une mobilisation sans précédent, de la part des jeunes au Québec et ailleurs dans le monde, pour la protection de notre planète. En plus de valoriser la maîtrise du français, La Dictée P.G.L., avec le thème Des mots et des gestes pour l'avenir, a comme objectifs de sensibiliser les élèves au développement durable, de les amener à s'impliquer activement dans leur milieu et proposer des pistes de solution. »

Pour aider à passer de la théorie à l'action, la Fondation a donc créé un concours Des Actions pour l'avenir qui récompense les initiatives vertes les plus inspirantes menées dans les écoles participantes àLa Dictée P.G.L. Les vainqueurs ont eu le privilège de se voir remettre trois prix de 2 000 dollars offerts par la Fondation par Laurence Lavigne Lalonde, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable de la transition écologique et résilience, de l'Espace pour la vie et de l'agriculture urbaine.

Mme Lavigne Lalonde a déclaré : « Félicitations aux écoles gagnantes pour leurs initiatives qui illustrent une solide volonté locale d'agir pour la promotion et l'adoption de gestes qui feront la différence au sein des écoles et des communautés. Je salue l'initiative de la Fondation Paul Gérin-Lajoie d'avoir privilégié cette année le thème du développement durable pour sa dictée. Voilà une façon pertinente de contribuer à l'éducation des jeunes et de la population aux enjeux environnementaux, qui sont au coeur de l'administration montréalaise. »

Était également présent Daniel Aubin, directeur général de la Fondation Paul Gérin-Lajoie.

Il est à noter que La Cueillette du Partage a permis cette année de récolter 603 634$, dont 263 340$ sont destinés aux écoles pour leurs projets scolaires et 340 294$ à la Fondation Paul Gérin-Lajoie pour la réalisation de programmes d'éducation en Haïti et en Afrique de l'Ouest.

Enfin, la Grande finale internationale a été l'occasion de récompenser les meilleurs textes du concours d'écriture intergénérationnel Développer un lien durable ! fruit d'un partenariat entre la Fondation Paul Gérin-Lajoie et Math et Mots Monde. Carlo Coccaro, fondateur et PDG de Math et Mots Monde, a remis les prix aux trois gagnantes : Asha Trethewey, Lamisse Kemmouche et Élisabeth Alméras.

La réussite de cette 28e dictée ne serait pas possible sans le soutien de ses partenaires : le gouvernement du Québec, la Caisse de dépôt et placement du Québec, Canal Savoir, Carrefour éducation, Créo, Druide informatique et MAtv sans oublier la générosité de l'école Le Sommet, des Guides de Voyage Ulysse et de Tourisme Montréal.

La Fondation fête ses 40 ans d'existence en 2017. Elle oeuvre au Canada et à l'international afin de promouvoir sa mission : l'Éducation pour tous! Au Canada, son activité la plus notoire est sans aucun doute La Dictée P.G.L., un projet éducatif majeur qui existe depuis 1991.