Source ID:; App Source:

Défense des droits de la personne : deux femmes honorées

De gauche à droite : Lise Jean, Monique... (PHOTO FOURNIE PAR LA RUE DES FEMMES)

Agrandir

De gauche à droite : Lise Jean, Monique Leclerc, John Rae, Alain Dumas, Lynn Douglas, Léonie Couture, Sophie Desmarais, Soeur Monique Lallier, Ann-Gaël Whiteman, Sophie Lemieux et Tom Velan.

PHOTO FOURNIE PAR LA RUE DES FEMMES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse
La Presse

(Montréal) Le 21 juin dernier ont été honorées deux femmes, Rosalie Cadron-Jetté et Jacqueline Desmarais, qui ont contribué à assurer le respect absolu du droit sacré de toute personne : le droit à la dignité, à la justice, à la sécurité et à la santé.

Léonie Couture, fondatrice de La rue des Femmes et membre de l'Ordre du Canada, a honoré deux moments de l'histoire du 1313, rue Wolfe, qui portait auparavant les numéros 207 et 209. Il s'agit de l'adresse de la Maison Jacqueline, troisième maison de santé relationnelle de La rue des Femmes, à Montréal. L'événement-reconnaissance portait le nom « Au coeur de l'histoire : une adresse, une maison... une mission! »

Alors qu'à cette adresse, en 1846, la congrégation des Soeurs de Miséricorde ouvrait ses portes à des femmes vivant une grossesse hors mariage, des jeunes femmes abandonnées et méprisées de tous, La rue des Femmes, avec la Maison Jacqueline, accueille, depuis mars 2015, des femmes en grande détresse relationnelle et psychologique.

Aujourd'hui, l'Hospice de Sainte-Pélagie et la Maison Jacqueline se rassemblent autour d'une même mission : celle d'accueillir, de sécuriser, de soigner et d'écouter.

Les invités ont été témoins du dévoilement de deux plaques en l'honneur de deux femmes d'exception.

La première rend hommage à Rosalie Cadron-Jetté, mère Marie-de-la-Nativité, fondatrice de la congrégation des Soeurs de Miséricorde, à l'Hospice de Sainte-Pélagie. Sa plaque relate les premiers pas et la mission de la congrégation. Elle rappelle que la Maison Jacqueline, qui se dédie aujourd'hui aux femmes en état d'itinérance, est sise sur le terrain qui fut occupé par l'Hospice de Sainte-Pélagie, un refuge pour les jeunes filles-mères de l'époque.

La seconde rend hommage à la regrettée Jacqueline Desmarais, O.C., G.O.Q., Chevalier de la Légion d'honneur, mécène visionnaire, qui fut une amie de La rue des Femmes et dont la maison de soins de santé relationnelle porte son nom.

Étaient notamment présents Lise Jean, représentante de l'Auberge Madeleine, Monique Leclerc, directrice de la chorale Les Voix du Coeur (chorale de La rue des Femmes), John Rae, conseiller spécial Power Corporation, Alain Dumas, président du CA de la Fondation La rue des Femmes, Sophie Desmarais, fille de Jacqueline Desmarais, Soeur Monique Lallier, supérieure générale des Soeurs de Miséricorde, Ann-Gaël Whiteman, coordonnatrice de la Maison Jacqueline, Sophie Lemieux, vice-présidente du CA de l'organisme La rue des Femmes,  Lynn Douglas, Power Corporation, Léonie Couture, directrice générale et fondatrice de La rue des Femmes, et Tom Velan, Fondation Velan, mécène fondateur.

La rue des Femmes est un centre de santé relationnelle dédié aux femmes en état d'itinérance. Par son approche unique, basée sur la reconnaissance et la guérison des blessures  relationnelles grâce à des soins curatifs et préventifs, La rue des Femmes c'est : plus de 1000 femmes soignées avec compassion, 55 000 heures de soutien avec intervenantes, 20 000 nuitées dans l'une des trois maisons d'hébergement (Olga, Jacqueline et Dahlia) et 68 000 repas chauds servis du matin au soir.

Pour faire la différence dans la vie de ces femmes, il est possible de faire un don à la Fondation, mais également des dons matériels, du bénévolat et d'offrir des commandites de services.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer