Trois ingénieurs honorés

Magellan Charbonneau, Pierre Pomerleau Marc St-Hilaire....

Agrandir

Magellan Charbonneau, Pierre Pomerleau Marc St-Hilaire.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

À l'occasion du 36e Gala Prix Mérite tenu le 12 novembre à l'Hôtel Omni Mont-Royal sous la présidence d'honneur de Gestion Férique, l'Association des diplômés de l'École Polytechnique (ADP) a honoré trois de ses membres qui se sont démarqués dans leur domaine respectif.

Pierre Pomerleau, président-directeur général, Pomerleau, a reçu le Prix Mérite 2014. Marc St-Hilaire, vice-président, Technologie et Innovation, CAE, s'est vu remettre le Prix Innovation technologique. Magellan Charbonneau, analyste chez McKinsey & compagnie s'est vu décerné le Prix de la Relève.

Ingénieur diplômé en génie civil en 1987 et détenteur d'une maîtrise en administration des affaires de la Ivey Business School de l'Université Western de London, en Ontario, Pierre Pomerleau succède à son père en devenant président-directeur général de l'entreprise familiale éponyme en 2007, qui compte 1500 employés.

Récipiendaire de nombreux prix et distinctions, Pierre Pomerleau s'est vu décerner le Prix d'excellence de la construction en acier pour ses projets de l'École de technologie supérieure et de l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal; le Prix Mercury de New York; le Prix Pinacle Québec et Canada, le trophée Énergia et la mention Édifice de l'année de BOMA Québec et Canada pour le 1000 de la Gauchetière; et le Prix Armatura pour le projet de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Philanthrope reconnu, ses participations aux collectes de fonds prennent souvent l'allure d'un défi sportif. Le plus récent remonte à mai dernier alors qu'il a convaincu 200 de ses employés de relever avec lui le Défi Montréal-New York 2014. Ensemble, ils ont parcouru en relais un total de 609 km en 72 heures, pour amasser des fonds au profit de Lac-Mégantic.

Pierre Pomerleau a siégé à plusieurs conseils d'administration, dont celui de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, du Conseil du patronat du Québec et de la Young Presidents' Organization, chapitre du Québec. Il siège toujours au conseil de la Fondation de Polytechnique.

Alors qu'il est toujours étudiant en génie mécanique, Marc St-Hilaire s'engage déjà dans des projets d'innovation technologique en concevant avec ses camarades de classe une voiture de course ultraperformante. En 1985, diplôme en main, il poursuit une formation en aéronautique à la Cranfield University d'Angleterre. De retour au Québec, il ajoute à sa brochette de diplômes une maîtrise en administration des affaires de HEC Montréal.

Il intègre l'industrie aérospatiale, qu'il ne quittera plus. Il travaille pour Bombardier aéronautique pendant 21 années au cours desquelles il occupe des postes à Montréal et à Wichita, au Kansas. Il est lié de près à la conception et au développement du CRJ-1000, le jet régional qui révolutionne l'aviation régionale à travers le monde.

En 2006, Marc St-Hilaire entre au service de CAE à titre de vice-président Technologie évoluée et innovation. À ce titre, il veille à ce que CAE demeure le chef de file mondial en simulation, modélisation et formation dans les secteurs de l'aviation civile et de la défense. Responsable de la recherche et du développement, il chapeaute le développement d'une application appelée CAE Environnement synthétique dynamiqueMC. Cette innovation qui simule la réalité avec beaucoup de précision permet d'intégrer tous les changements du monde réel, des armes aux sapeurs de combat en passant par les conditions météo et les technologies les plus récentes.

Membre du conseil d'administration du Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ) depuis 2006, et vice-président depuis 2012, il participe au foisonnement des idées et des collaborations entre spécialistes et chercheurs pour constamment rehausser la compétitivité du Québec dans l'industrie aérospatiale. Il est également un membre actif du Chantier Innovation Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec mise sur pied en 2006. Avec les membres du Chantier, il s'emploie à définir la stratégie d'innovation aérospatiale et un plan d'action pour le Québec, ainsi qu'à établir et coordonner des projets qui appuient cette stratégie.

Chaque année, le Gala Prix Mérite souligne le parcours exceptionnel d'un étudiant frais émoulu en lui remettant le Prix de la Relève assorti d'une bourse de 2000$ offerte par l'ADP et Gestion Férique.

Diplômé en génie mécanique, Magellan Charbonneau a obtenu des résultats académiques admirables et multiplié les expériences et les apprentissages. Dès son entrée à Polytechnique, il s'est associé à l'équipe de la Formule SAE, vouée à concevoir et construire un véhicule de course monoplace et s'est retrouvé au Michigan et en Californie pour participer aux compétitions au cours desquelles l'équipe présentait son véhicule.

Grâce à l'obtention d'une bourse du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), il effectue ses premiers travaux de recherche en milieu universitaire alors qu'il fait un stage à la Chaire sur les Composites Hautes Performances de Polytechnique. Il a également été récipiendaire de la Bourse de l'Avenir de la Fondation de l'Ordre des ingénieurs du Québec.

Intéressé par la coopération internationale, Magellan a été au Malawi pour collaborer à la construction d'un laboratoire de science et de latrines à compost, puis en Australie pour participer à la mission industrielle Poly-Monde 2013. Il complète son baccalauréat sous la forme d'un échange universitaire en Colombie.

L'Association des diplômés de Polytechnique tient à remercier les partenaires du Gala Prx Mérite 2014, Gestion Férique, Les Affaires, la Banque Nationale, Polytechnique Montréal, TD Assurance, Bouthillette Parizeau inc, Axium, de même que l'Association de l'aluminium du Canada.

Le Gala Prix Mérite reconnaît annuellement l'apport exceptionnel de diplômés de Polytechnique Montréal au domaine du génie. Le Prix Mérite est décerné à un diplômé qui a atteint un niveau d'excellence supérieur dans ses activités professionnelles et sociales et rend hommage à un modèle de réussite. Le Prix Innovation technologique est remis à un diplômé dont les formidables réalisations créent ou font progresser une technologie ayant un impact national ou international. Enfin, le Prix de la Relève souligne les talents exceptionnels et prometteurs d'un étudiant finissant.

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal est l'un des plus importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique occupe le premier rang au Québec pour le nombre de ses étudiants aux cycles supérieurs et l'ampleur de ses activités de recherche. Avec plus de 41 400 diplômés, Polytechnique Montréal a formé près du quart des membres actuels de l'Ordre des ingénieurs du Québec. L'institution donne son enseignement dans 15 disciplines du génie. Polytechnique compte 248 professeurs et plus de 7500 étudiants. Son budget annuel de fonctionnement s'élève à plus de 210 millions de dollars, dont un budget de recherche de 82 millions de dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer