Lors de sa collation des grades, le 15 mai dernier, l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) a décerné un doctorat honoris causa à Édith Cloutier, , directrice du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or (CAAVD) depuis 32 ans.

La Presse

Virtuellement présente afin de recevoir cette reconnaissance de l’INRS, elle a livré un message aux diplômés. Pascale Champagne, directrice scientifique de l’INRS, lui a livré un hommage, mentionnant un parcours remarquable se dessinant à travers sa détermination à défendre les droits des Autochtones et la recherche d’un mieux-être et d’un rapprochement entre les peuples. « Génératrice de dialogues, ambassadrice de l’identité des membres des Premières Nations, Edith Cloutier est une tisseuse de liens, un pas à la fois », a souligné la directrice scientifique.

Cette distinction universitaire a également été soutenue par un message de la présidente de l’UQ, Johanne Jean, et de la professeure Carole Lévesque, qui collabore avec madame Cloutier depuis de nombreuses années.

Animé par le directeur du Service des études et de la vie étudiante, Philippe-Edwin Bélanger, l’événement a accueilli virtuellement les 151 étudiants ayant obtenu leur diplôme au cours de la dernière année. La cérémonie 2021 s’est déroulée en présence de Mmes Champagne et Jean, ainsi que du directeur général de l’INRS, Luc-Alain Giraldeau, du secrétaire général de l’INRS, Michel Fortin, et de la chef de marché chez TD Assurance Meloche Monnex, Anne Ménard, entre autres.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a offert toutes ses félicitations aux personnes diplômées par message vidéo préenregistré. « Pour ma part, je suis convaincue que vous allez devenir des actrices et des acteurs majeurs du Québec de demain », a-t-elle souligné. Après avoir évoqué leur persévérance et leur détermination pendant leurs études aux cycles supérieurs, elle a enchaîné avec un message sur leur avenir de scientifique : « Vous ferez partie de ces personnes d’influence qui, par leur travail, leur passion et leur curiosité, jouent un rôle majeur dans le dynamisme de notre société. »

La ministre a également souligné l’implication de Edith Cloutier, doctorante honoris causa, dans les relations entre les peuples autochtones et le peuple québécois. Elle a conclu en remerciant Mme Cloutier pour son engagement et l’a félicité pour tout ce qu’elle a accompli au cours de sa carrière.

Ainsi rassemblée, la communauté a assisté à la remise des diplômes et des prix soulignant le parcours particulièrement remarqué de certains étudiants.

Quant à lui, Luc-Alain Giraldeau a commencé son allocution en soulignant l’importance des parents, des proches et des membres du corps professoral qui ont contribué au succès des étudiantes et des étudiants réunis pour l’occasion. « En tant qu’étudiantes et étudiants, vous avez mis vos connaissances et votre inventivité à profit pour contribuer à l’avancement de votre projet d’étude et de la science, a poursuivi le directeur général de l’INRS. Maintenant diplômés, c’est en tant que leaders scientifiques que vous participerez au développement économique, social et culturel de notre société. »

L’événement s’est poursuivi avec l’appel des noms par Claude Guertin, directeur du Centre Armand-Frappier Santé Biotechnologie, Louise Hénault-Ethier, directrice du Centre Eau Terre Environnement, Jean-Claude Kieffer, directeur du Centre Énergie Matériaux Télécommunications, et Hélène Belleau, directrice du Centre Urbanisation Culture Société.

Lors de l’événement, la diplômée au doctorat en sciences de l’énergie et des matériaux Stefania Sciara s’est particulièrement démarquée. En plus de recevoir le Prix d’excellence du directeur général, elle s’est vue décerner la très prestigieuse Médaille académique d’or du Gouverneur général du Canada.

PHOTO FOURNIE PAR L'INRS

Stefania Sciara

Son parcours au Centre Énergie Matériaux Télécommunications lui a également valu le Prix pour la meilleure thèse de doctorat et le Prix du rayonnement international de l’INRS. Enfin, la chercheuse a vu son nom ajouté au Tableau d’honneur de la direction scientifique pour avoir conservé une moyenne cumulative de 4,3, et a reçu la mention « Excellent » pour sa thèse intitulée Investigation, Realization, and Entanglement Characterization of Complex Optical Quantum States. Lors de ses travaux, elle a été dirigée par le professeur Roberto Morandotti et codirigée par le professeur de l’Université de Palerme Alfonso Carmelo Cino.

À la maîtrise, c’est la diplômée du Centre Urbanisation Culture Société Alice Gaudreau qui est lauréate du Prix d’excellence du directeur général. Elle est également inscrite au Tableau d’honneur de la direction scientifique pour sa moyenne cumulative de 4,3, en plus d’avoir reçu la mention « Excellent » pour son mémoire, Exploration de l’interface entre la recherche et l’action publique : expérience de stage de recherche dans l’action publique fédérale de Jeunesse au Canada, réalisé sous la direction de la professeure Maria Eugenia Longo.

Quatre grandes catégories de prix ont souligné l’excellence des étudiants qui se sont particulièrement démarqués pendant leur parcours à l’INRS.

Les les étudiants ayant obtenu une moyenne égale ou supérieure à 4,0 (pour un programme de maîtrise professionnelle) ou une moyenne cumulative de 4,3 et la mention « Excellent » (pour leur mémoire ou leur thèse) voient leurs noms ajoutés au Tableau d’honneur de la direction scientifique.

Les inscrites et les inscrits de 2020-2021 sont Ifeanyichukwu Amaechi, Cyrine Ben Hassine, Daniele Benetti, Laura Boivin-Wisniewski, Mehri Borhani Kakhki, Alix Bukkfalvi-Cadotte, Johanna Alexandra Cardona Campuzano, Javier Fernandez Reynes, Alice Gaudreau, Golara Golbaghi, Mohamed Haddad, Romain Magnan, Ti Nguyen, Emmanuelle Piedboeuf, Andrea Rovere, Stefania Sciara, Vincent Wanie et Ahlem Zaghmi.

Les lauréates des Prix du rayonnement international sont Alix Bukkfalvi-Cadotte, Rita-Josiane Gouesse, Stefania Sciara et Bhagyashree Tiwari.

Les lauréats des Prix pour l’innovation sont Mohamed Haddad, Guillaume Lessard, Reza Safaei, Mohammadabadi et Ilies Tebbiche.

Offerts par TD Assurance Meloche Monnex, les Prix pour le leadership étudiant ont été remis par la chef de marché Anne Ménard. Les lauréats sont Mehri Borhani Kakhkiet, Sophie Dufour-Beauséjour, diplômée au doctorat en sciences de l’eau, Melany Juárez Velazquez et Emanuelle Piedboeuf.

La Fondation de l’INRS a remis, pour la deuxième année, trois Prix Lumières aux diplômés s’étant particulièrement démarqués au fil des années.

La directrice de la Fondation, Élise Comtois, a elle-même rendu hommage aux diplômés Sophie Dufour-Beauséjour (doctorat en sciences de l’eau, 2021), Éric Simard (doctorat en biologie, 2008) et Éric Irissou (maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux, 2000, et doctorat en sciences de l’énergie et des matériaux, 2005). Ces personnes ont reçu les prix Étincelle, Éclat et Rayonnement soulignant leur remarquable contribution à la science dans la société, leurs activités professionnelles et le fait qu’elles mettent l’excellence des activités de recherche et de formation à l’INRS au cœur de leur démarche.

Mme Comtois a également rendu hommages aux membres diplômés de la cohorte 2020-2021 en remettant les prix pour les meilleures mémoires et les meilleures thèses aux étudiantes et étudiants des quatre centres. Le prix pour le meilleur mémoire de maîtrise a été remis à Johanna Alexandra Cardona Capuzano, Marc-Alexandre Fillion, Belmir Jesus Junior et Dazhong Zheng. Le prix pour la meilleure thèse de doctorat a été remis à Golara Golbaghi, Pratik Kumar, Stefania Sciara et Leslie Touré Kapo.