Pandémie oblige, Justice Pro Bono a converti cette année sa traditionnelle soirée-bénéfice annuelle en quatre soirées festives, s’échelonnant du 11 au 14 février.

Publié le 20 févr. 2021
La Presse

Sous le thème de la Saint-Valentin, les généreux donateurs ont pu se régaler à domicile, grâce à un partenariat avec les jeunes chefs prometteurs du projet Menu Extra, Francis Blais, lauréat de la huitième saison de Top Chef Canada et Camilo Lapointe-Nascimento, vainqueur de l’émission Les Chefs! 2020.

Fruit d’un élan de générosité de la communauté juridique, le nouveau concept a dégagé un bénéfice net de 155 000 $, équivalent aux montants recueillis l’année dernière.

« Malgré les défis reliés au confinement, Justice Pro Bono a dépassé son objectif, recueillant 195 000 $ et réalisant un bénéfice net équivalent à celui de l’an dernier. Grâce à la générosité des commanditaires, des donateurs et des participants, une somme de 155 000 $ pourra être investie afin d’assurer notre pérennité et le développement de nos nombreux projets, tels des cliniques juridiques mobiles offertes à bord d’un autobus, la continuité du programme de causes d’intérêt public et notre informatisation via un système de dépôt électronique de documents », s’est réjouie Me Dina Raphaël, présidente du comité organisateur et conseillère générale adjointe chez BMO.

« Au nom des justiciables, du conseil d’administration, du comité événement et de la permanence de Justice Pro Bono, je remercie chaleureusement ceux et celles qui ont permis un tel succès. Grâce à cette mobilisation, Justice Pro Bono peut continuer sa mission : veiller à ce que l’accès à la justice soit à la portée de tous », a renchéri Me Nancy Leggett-Bachand, directrice générale de Justice Pro Bono.

Justice Pro Bono offre des services juridiques gratuits à des citoyens et citoyennes ou à des OSBL qui ont une situation financière précaire. Si leur dossier est fondé en droit, ils sont alors jumelés à des avocats-es bénévoles. Justice Pro Bono a aussi mis sur pied une clinique juridique bénévole mobile au Nunavik, ainsi que d’autres programmes d’accès à la justice.