Le 17 septembre dernier, la Fondation pour la recherche en chirurgie thoracique de Montréal a tenu son 16e tournoi de golf annuel au Club de Golf Saint-Raphaël.

La Presse

Cette journée de golf a permis d’amasser une somme de 128 000$ pour soutenir la principale mission de la Fondation et maintenir l’excellence en soins cliniques, en enseignement et en recherche dans le domaine de la chirurgie thoracique à l’Université de Montréal.

« Je suis extrêmement touché par la générosité de nos donateurs qui continuent de nous supporter en si grand nombre et ce, malgré la pandémie. Quoique l’événement a été modifié de sa formule usuelle, je constate avec joie que ce fut un franc succès. Nous tenons à remercier du fond du cœur tous nos participants, nos donateurs et nos commanditaires ainsi que le comité d’organisation et les bénévoles qui ont fait de ce tournoi de golf une grande réussite », affirme le Dr Pasquale Ferraro, président du conseil d’administration de la Fondation et chef du service de chirurgie thoracique du CHUM.

Étaient également présents Kheng Ly, PDG du Groupe Brivia, Joey Saputo, président de l’Impact de Montréal, et Mario Rigante, président régional, BMO Gestion Privée – Québec.

Fondée en 2004 par le Dr André Duranceau et le Dr Ferraro, les activités de la Fondation pour la recherche en chirurgie thoracique de Montréal se déclinent de trois façons.

Premièrement, elle vient en aide aux personnes atteintes de maladies pulmonaires ou œsophagiennes en leur prodiguant des soins spécialisés et personnalisés. Deuxièmement, l’organisme amasse des fonds qui ont permis la création de trois chaires de recherche à l’Université de Montréal dans le but de soutenir les chercheurs en transplantation pulmonaire, en oncologie thoracique, en maladies œsophagiennes et en innovation technologique. Depuis sa création, plus de neuf millions de dollars auront été investis dans ces chaires de recherche à l’Université de Montréal.

Finalement, la Fondation est engagée dans le développement durable du service de chirurgie thoracique du CHUM afin de créer un environnement propice au recrutement et à la rétention de chirurgiens thoraciques académiques.