La Société pour les arts en milieux de santé (SAMS) a produit plus de 25 concerts virtuels, offerts aux résidents et patients des établissements de santé du Québec, surtout des CHSLD, mais aussi hôpitaux, instituts en santé mental, centres de réadaptation. Ils ont attiré 45 000 visionnements.

La Presse

Après 10 ans et 7000 concerts en milieu de soins au Québec, La SAMS franchit un pas de plus dans sa mission. En cette période d’isolement et en signe de solidarité avec la situation des patients des établissements de santé, La SAMS met sur pied ses Capsules du Cœur : samsante.org/concertsenligne

Selon la directrice générale et artistique de l’organisme, Françoise Henri : « C’était essentiel pour La SAMS d’être présents au moins virtuellement. Nos concerts sont des moments de bien-être inégalés, leur en priver en ces moments difficiles nous apparaissait particulièrement injuste pour ces isolés des isolés. »

Emboîtant le pas aux nombreux musiciens qui égayent la toile de leurs talents, les musiciens de La SAMS ont conçu de petites capsules musicales pensées spécialement pour ceux qui sont la raison d'être de l’organisme. De courte durée, elles amènent les aînés dans le quotidien de ces artistes professionnels qui forment La SAMS. Tantôt dans leur salon, en pleine forêt ou en famille, ces capsules recréent un pont humain réconfortant dont nous avons tous besoin à l’heure actuelle.

PHOTO FOURNIE PAR LA SAMS

La SAMS avant la pandémie de COVID-19: duo avec l’accordéoniste Sergiu Popa et la violoniste Valérie Belzile.

Doublement affectée par la crise sanitaire qui sévit actuellement, La SAMS a dû suspendre ses activités courantes en milieu de soins et reporter son événement-bénéfice annuel qui devait avoir lieu fin avril. En produisant ces capsules, envoyées à plus de 200 établissements partout au Québec, de la Côte-Nord, en passant par l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent et les régions métropolitaines de Québec et Montréal, l’organisme espère conserver ses liens avec sa clientèle dans ses moments difficiles.

D’ici quelques semaines, avec l’assouplissement éventuel des mesures de distanciation sociale et le temps plus clément, La SAMS croit être en mesure de reprendre un tant soit peu ses activités d’abord par des concerts-sérénades extérieurs destinés aux résidents assemblés à leurs balcons.

La SAMS a dû annuler son cabaret-bénéfice du 22 avril, qui devait clôturer la campagne de financement annuelle. Il est prévu de le reporter au début de l’automne si la situation le permet, mais cela s’avère de plus en plus critique. L’autre solution serait de l’annuler complètement. Cette situation a des répercussions financières importantes pour l’organisme, qui peut heureusement compter sur la présence fidèle de ses partenaires et donateurs. Ce soutien permet d’offrir ces Capsules du cœur et de mettre en place d’autres initiatives à venir comme des mini-concerts personnalisés, au téléphone (à la demande) et des concerts-sérénades aux balcons. Pour faire un don : https://samsante.org/donnez/

PHOTO AMÉLIE FORTIN, SAMS

La SAMS avant la pandémie de COVID-19: duo Beija-Flor avec Charles Hobson à la guitare et Marie-Noëlle Choquette à la flûte, en concert en CHSLD.

Créée en 2009, La SAMS est le plus grand réseau de musiciens professionnels présentant des concerts sur mesure en milieu de santé au Québec. Organisme de bienfaisance enregistré, elle se consacre à l’amélioration de la vie des patients et résidents séjournant en établissement de santé par une meilleure accessibilité aux arts. La SAMS s’inspire de la Health Arts Society (HAS), fondée en 2006 en Colombie-Britannique par David Lemon.