Le créateur de l'application Bixi sur iPhone a reçu une mise en demeure de Stationnement de Montréal pour avoir exploité la marque de commerce Bixi sans autorisation, a appris Technaute.

Nadielle Kutlu
Nadielle Kutlu TECHNAUTE.CA

L'entreprise Sparko, une compagnie de développement d'affaires sur le web, avait lancé dimanche une application WebApp permettant d'accéder gratuitement à une carte de Bixi avec le Biximobile.

Grâce à ce service pour iPhone seulement, il était possible de voir la disponibilité des vélos dans les stations. Car à partir du iPhone, la carte du site officielle est trop lourde pour être téléchargée.

En quelques heures, le service offert par Sparko a connu une grande popularité. « En quelques jours, des centaines de personnes ont ajouté cette application à leur iPhone», indique David Grégoire, un des dirigeants de Sparko.

Mais David Grégoire a lancé le projet sans l'accord de Stationnement de Montréal. « On a appelé deux fois Stationnement de Montréal pour leur vendre le produit, mais on n'a reçu aucun retour d'appel. Alors nous avons décidé de quand même lancer le service, mais gratuitement», explique-t-il en entrevue. Au départ, David Grégoire voulait créer le service pour ses propres besoins.

Mise en demeure

Hier après-midi, Sparko et ses deux dirigeants ont reçu une mise en demeure de Stationnement de Montréal. Ils ont jusqu'à demain soir pour réagir.

Les deux jeunes devront mettre un terme à leur service. « Il faut qu'ils cessent toute utilisation de la marque de commerce Bixi », explique à Technaute l'avocat chargé de l'affaire, Alain Dussault, de Fasken Martineau.

Sparko devra aussi rendre des comptes de toutes les plates-formes faisant la promotion de leur application, que ce soit sur leur site web, sur Twitter ou sur des dépliants sous forme de publicité. Le tout pour déterminer l'ampleur des procédures judiciaires.

« On a vu hier qu'ils collaient leur publicité sur des vélos Bixi », a mentionné, Michel Philibert, directeur Communications et Marketing chez Stationnement de Montréal « Ils se sont appropriés une marque de commerce qui ne leur appartient pas », a-t-il ajouté.

Michel Philibert et son avocat n'étaient toutefois pas au courant que le phénomène avait pris de l'ampleur sur le site de micro-blogues Twitter.

Idée pertinente

Stationnement de Montréal reconnaît toutefois que l'idée d'une telle application était pertinente et en demande auprès des utilisateurs de Bixi. « Nous allons offrir ce service, pas seulement sur le iPhone mais pour sur tous les téléphones intelligents. Mais on va le faire par nos propres moyens», soutient Michel Philibert. Il affirme que Stationnement de Montréal ne reprendra pas la même application que Sparko.

Quand ce service sera-t-il disponible ? Michel Philibert n'a pu donner de date précise.

 

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou encore une idée pour un reportage? Écrivez-nous à technaute@cyberpresse.ca