Le premier opérateur de télécommunications mobiles japonais, NTT Docomo, a suspendu vendredi la vente du téléphone multifonctionnel «BlackBerry Bold» fourni par le fabricant canadien Research In Motion (RIM), en raison de cas avérés de surchauffe lors de la recharge.

Mis à jour le 1er mars 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce terminal, l'un des rares modèles étrangers figurant dans le catalogue de NTT Docomo, venait d'être mis en vente à l'attention du grand public. En sept jours de présence en rayon, 4000 unités ont été écoulées.Dans le même temps, NTT Docomo a reçu une trentaine de signalements de surchauffe.

«Aucun incendie n'a été constaté et personne n'a été blessé», mais des «cas d'élévation anormale de température au niveau du clavier lors de la recharge de la batterie» ont été rapportés, a expliqué NTT Docomo dans un bref communiqué.

L'opérateur formule de longues excuses tout en priant les actuels possesseurs de l'objet de l'alerter à la moindre anomalie remarquée.

Ces dernières années, plusieurs millions d'appareils dotés de batteries rechargeables ont dû être rappelés dans le monde pour des raisons similaires.