Le congrès mondial de la téléphonie mobile s'est ouvert lundi pour quatre jours à Barcelone (Espagne), les géants des télécoms et d'Internet misant sur le multimédia face à la crise qui commence à les affecter.

Mis à jour le 18 févr. 2009
Katell Abiven AGENCE FRANCE-PRESSE

Sourires de façade, conférences de presse noires de monde... certes les produits annoncés lundi sont moins impressionnants que les années précédentes, mais l'enthousiasme reste de mise.Lors de la conférence du constructeur sud-coréen LG, son patron Skott Ahn s'est amusé à parler au PDG de Microsoft Steve Ballmer via un téléphone-montre connecté à Internet et équipé d'une caméra, digne des films de James Bond.

Le multimédia devrait en effet être la bouée de sauvetage de la téléphonie mobile, alors que le secteur commence à souffrir de la récession, annonçant des suppressions d'emplois.

Une étude du cabinet Nielsen dévoilée lundi, menée auprès de 50.000 consommateurs européens et américains, révèle que leur appétit pour les fonctions multimédias de leurs téléphones, comme Internet, la musique ou les photos, progressera encore dans les deux prochaines années malgré la crise.

«Cela montre que le multimédia mobile est plus une nécessité qu'un luxe», commente Ben McCahill, directeur de la stratégie mobile de Tellabs qui a commandité l'étude.

Les smartphones, ces téléphones multimédias qui permettent de tout faire (Internet, photos, vidéos...) et accessoirement d'appeler, ont donc le vent en poupe: leurs ventes devraient grimper de 32% en 2009, selon le cabinet d'études Gartner, alors que le marché dans son ensemble reculera de 4 à 5%, pour la première fois depuis 2001.

Outre son téléphone-montre, LG a dévoilé l'Arena KM 900, conçu pour regarder des vidéos, avec une mémoire de 40 gigabits.

HTC a présenté le HTC Touch Diamond 2, qui télécharge tout seul sur Internet les informations qui intéressent l'utilisateur qui n'a plus ensuite qu'à les visionner sur mobile.

Sony Ericsson, qui se présente désormais comme la marque de «la communication et du divertissement», a lancé le W995 Walkman, avec les capacités d'un baladeur numérique, un appareil photo de 8,1 mégapixels et un téléchargement facilité des vidéos.

Mais le multimédia n'est pas seulement dans ces nouveaux modèles, il est aussi au coeur des «application stores», ces boutiques virtuelles qui permettent de télécharger vidéos, musiques ou logiciels proposés par des milliers de développeurs, pour personnaliser son téléphone.

Suivant une mode lancée l'an dernier par Apple et Google, Nokia et Microsoft ont ouvert lundi leurs boutiques en ligne, une nouvelle source de revenus pour eux puisqu'une partie des recettes leur revient.

Internet n'a jamais été aussi imbriqué dans la téléphonie mobile et les opérateurs et équipementiers, d'abord effrayés par ces intrus, souhaitent désormais prendre les rênes du mouvement.

L'association des opérateurs mobiles GSM a appelé à ce que les gouvernements «soutiennent le déploiement des services d'Internet mobile pour stimuler la croissance économique», notamment avec une régulation plus légère.

Et tandis que le système d'exploitation Android de Google est apparu sur un téléphone Huawei, après un modèle chez HTC, d'autres téléphones équipés sont attendus cette année chez LG et Samsung.

Enfin, 60 opérateurs se sont associés pour permettre bientôt aux utilisateurs de mobile de «chatter» sur leurs téléphones comme ils le font déjà sur les réseaux sociaux d'Internet.