Traverser en train la Volga, puis les forêts de l'Oural, longer la côte du lac Baïkal avant de franchir les rivières de Sibérie orientale sans quitter son salon, c'est possible depuis jeudi avec le lancement par Google et les chemins de fer russes d'un voyage en transsibérien sur le web.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Désormais, sans sortir de chez soi ou du bureau, avec une simple connexion internet, on peut traverser (...) sept fuseaux horaires, douze régions, 87 villes, voir les plus beaux paysages de Russie à travers la fenêtre d'un train parcourant 9.000 kilomètres, grâce à 150 heures de vidéos», expliquent les chemins de fer russes (RZD) dans un communiqué.

Le voyage dans l'un des trains les plus célèbres du monde, qui relie Moscou à Vladivostok au bord de l'océan Pacifique, a été mis en ligne sur le site www.google.ru/transsib qui associe les cartes et le site de partage de vidéos YouTube du moteur de recherche Google.

L'utilisateur peut choisir parmi une quarantaine d'étapes, puis admirer à travers la fenêtre du wagon le paysage défilant sous ses yeux, bercé par le son monotone des roues cliquetant sur les rails.

Mais le voyageur virtuel manquera tout de même ce qui fait la particularité des longs voyages en train en Russie: la convivialité des passagers toujours prêts à célébrer une nouvelle rencontre à grand renfort de rasades de vodka.