Spots sur MTV, vidéos humoristiques sur YouTube, messages sur Twitter: institutions et candidats essaient de se mettre au goût du jour pour convaincre les jeunes de voter aux élections européennes, espérant limiter la forte abstention redoutée.

Sophie Laubie AGENCE FRANCE-PRESSE

Parmi les différentes offensives des dernières semaines: la diffusion de vidéos sur YouTube par le Parlement européen depuis début mai, à quelques semaines du scrutin organisé dans les 27 pays de l'UE du 4 au 7 juin.La première, sous forme de bande-annonce de film d'horreur, montre une jeune femme blonde hurlant et courant dans un couloir sur fond de musique angoissante (www.youtube.com/user/EuropeanParliament).

Trois autres vidéos ont suivi: l'une montre la même jeune femme arrivant effrayée dans un bureau de vote, mettant son bulletin dans l'urne puis repartant en courant, immédiatement suivie par un tueur masqué façon «Scream». «Il y a toujours le temps pour aller voter», indique le message diffusé à la fin du spot.

Les deux autres clips, qui se veulent là encore décalés, font figurer un gang de braqueurs qui va voter et des coureurs cyclistes qui s'arrêtent en plein effort pour se rendre aux urnes.

«L'objectif, c'est de toucher les jeunes qui sont beaucoup sur internet, pour qu'ils prennent note qu'il y a des élections. On espère qu'après, au moins une partie vont être plus intéressés», a expliqué à l'AFP une porte-parole du Parlement européen.

Surfant aussi sur cette vague, la branche française du Parlement européen des jeunes, une association qui encourage leur participation à la politique, diffuse cinq spots.

Ils entendent illustrer les domaines dans lesquels le Parlement intervient. On y voit un jeune homme et une jeune femme faire connaissance en train de vider leurs ordures dans les poubelles. Avec ce slogan: «Tri des déchets, Environnement, vos députés européens prennent des décisions qui changent votre quotidien!».

Ces initiatives ne sont pas isolées. La Commission européenne a de son côté lancé début avril avec la chaîne musicale MTV une campagne pour tenter de mobiliser les moins de 25 ans, les plus touchés par l'abstention.

Aux élections européennes de 2004, l'abstention avait dépassé les 50% dans l'Union européenne mais atteint 77% chez les 18-24 ans.

Selon un sondage mené en début d'année, la participation s'annonce faible encore cette fois-ci, avec 34% seulement de citoyens certains d'aller voter. Et le groupe d'âge le moins certain d'aller voter est celui des étudiants.

Pour faire face, la campagne lancée par la Commission européenne et MTV propose des spots télévisés sur le thème «Ohé, l'Europe, tu m'entends?», visibles aussi sur internet (www.caneuhearme.eu).

Le Parlement européen vient également de lancer un service sur le site de mini-blogs Twitter, utilisé avec succès par Barack Obama lors de sa campagne présidentielle. Les candidats s'efforcent de se mettre à ce nouveau moyen de communication très à la mode chez les jeunes.

Les groupes politiques du Parlement européen ne sont pas en reste, avec, outre des vidéos pédagogiques, l'utilisation de la BD pour tenter de dépoussiérer l'image de technocratie lointaine qui colle à l'Europe.

Le groupe des Libéraux du Parlement européen a publié des albums de bande-dessinées où les eurodéputés sont dépeints en héros improbables d'aventures en Extrême-Orient ou en Asie centrale, prêts au péril de leur vie à aller défendre les valeurs de la démocratie.