Samedi, plusieurs médias annonçaient l'arrivée du Dalaï-Lama sur le site de microblogging Twitter. Hier, un porte-parole du site a déclaré avoir suspendu le compte de l'OHHDL (The Office of His Holiness the Dalai Lama) puisqu'il bafouait les termes d'utilisation de Twitter sur l'usurpation d'identité.

Mis à jour le 12 févr. 2009
TECHNAUTE.CA

L'organisation du chef spirituel du Tibet n'aurait apparemment jamais inscrit le Dalaï-Lama au site web de partage d'informations, et aurait donc été victime d'un imposteur.

En l'espace de deux jours, le compte avait attiré plus de 20 000 internautes.Avec près de 6 millions d'utilisateurs depuis sa création en 2006, le site Twitter a tenu à rappeler que sur sa plateforme «il est formellement interdit de se faire passer pour une autre personne, avec l'intention de troubler, induire en erreur ou tromper les autres.»

Depuis ce matin, le faux compte du chef spirituel est de nouveau accessible, mais avec une mention indiquant qu'il s'agit de la page «non officielle» du Dalaï-Lama.