Le Directeur général des élections du Québec confirme avoir envoyé une mise en garde à un vidéaste amateur répondant au pseudonyme FlixRob, qui se sert de YouTube pour attaquer le Parti libéral. La démarche du DGE n'a cependant pas porté fruits, puisque ses clips étaient toujours en ligne hier soir.

Tristan Péloquin LA PRESSE

Le Directeur général des élections du Québec confirme avoir envoyé une mise en garde à un vidéaste amateur répondant au pseudonyme FlixRob, qui se sert de YouTube pour attaquer le Parti libéral. La démarche du DGE n'a cependant pas porté fruits, puisque ses clips étaient toujours en ligne hier soir.

Selon la loi électorale, il est interdit de faire de la publicité vidéo directement en faveur ou directement contre un parti politique pendant la campagne électorale, à moins d'être reconnu comme «intervenant particulier», un statut délivré par le directeur de scrutin de sa circonscription. Dans un tel cas, les dépenses engendrées ne doivent pas dépasser 300 $.

Le DGE risque aussi de devoir se prononcer aujourd'hui sur une autre série de parodies diffusées sur YouTube, créées par un groupe appelé «Prenez garde aux chiens».

Ce collectif prétend n'être lié à aucun parti politique. Mais TVA a dévoilé hier qu'un des membres du groupe, le comédien Rudy Magnan, qui incarne un faux Claude Béchard dans les parodies, joue aussi un rôle de premier plan dans la série de publicité télé que le Parti québécois diffuse à partir d'aujourd'hui.

Joint en soirée, M. Magnan a reconnu avoir été payé pour les pubs du PQ, mais soutient avoir participé aux parodies de façon bénévole. Le collectif s'apprêterait d'ailleurs selon lui à diffuser des parodies sur l'ADQ et sur le PQ.

Le bureau du DGE n'a pas été en mesure de faire des commentaires hier soir.