D'ici quatre ans, tous les établissements de santé montréalais seront dotés du dossier électronique. C'est du moins l'objectif de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, qui vient de consentir un contrat  de 31,5 millions $ à TELUS en vue d'accélérer et d'étendre la mise en oeuvre de ce projet sur son territoire.

TECHNAUTE.CA

«Nous sommes convaincus, maintenant plus que jamais, que l'avenir des soins de la santé est subordonné à l'adoption des dossiers de santé électroniques à l'échelle du réseau. Notre priorité est maintenant de nous assurer que la solution Oacis connaisse un déploiement rapide et efficace dans toute la région de Montréal afin que les gens reçoivent des soins de santé cohérents et de qualité uniforme», a déclaré le président-directeur général de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, David Levine.

Depuis 2006, le dossier de santé (DSE) Oacis est en cours de déploiement dans plusieurs établissements de la région de Montréal, dont le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) et le Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Au cours des prochains mois, le système devrait être en fonction à l'Hôpital du Sacré-Coeur, à l'Hôpital général juif et au Centre de santé et de services sociaux de Verdun.

Montréal est ainsi l'une des premières régions du Canada à implanter un système de dossiers de santé électroniques normalisés à ses 89 points de service.

Le système Oacis comprend un système d'information clinique électronique jumelé à une solution d'imagerie documentaire qui convertira les dossiers sur papier pour les intégrer à un dossier patient unifié électronique. Question de préserver les investissements déjà effectués et de créer une base de données unique, le dossier de santé électronique sera superposé à l'infrastructure et aux systèmes existants.

TELUS Solutions en santé, qui a fait l'acquisition de la société Emergis en 2007, sera donc en charge d'implanter et d'encadrer cet ambitieux projet.

Avec CNW Telbec

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou encore une idée pour un reportage? Écrivez-nous à technaute@cyberpresse.ca