Pas facile de décrocher un emploi à l'ère de l'internet quand on ne connaît rien aux nouvelles technologies, mais certains chômeurs américains peuvent désormais bénéficier de stages offerts par Microsoft.

Mis à jour le 1er mars 2009
Glenn Chapman AGENCE FRANCE-PRESSE

Le géant des logiciels s'est associé à des responsables politiques dans plusieurs États américains pour lancer une initiative, baptisée Elevate America, destinée à assurer une formation, soit en ligne, soit en direct, à deux millions de personnes au cours des trois prochaines années.«Des millions d'Américains ne disposent pas du savoir-faire technologique nécessaire dans l'économie d'aujourd'hui», explique Pamela Passman, qui dirige la division Global Corporate Affairs de Microsoft. «Nous voulons aider les gens qui travaillent à acquérir les savoir-faire dont ils ont besoin pour réussir».

Microsoft collabore depuis des années avec des entreprises ou des associations locales pour promouvoir l'éducation aux technologies de l'information. Mais le groupe explique avoir décidé de monter en puissance avec le programme Elevate America pour «répondre à la crise économique actuelle».

Des cours sur le maniement des outils technologiques sont disponibles en ligne à l'adresse https://www.microsoft.com/ElevateAmerica. Les intitulés vont de la base (savoir se servir d'internet, envoyer des courriels, écrire un CV) à des programmes plus élaborés.

Et la Floride (sud-est), New York (nord-est) et l'Etat de Washington (nord-ouest), où Microsoft a son siège, sont les premiers à avoir conclu des partenariats avec le groupe pour proposer des programmes de formation plus complets, dont certains pourraient même déboucher sur des diplômes.

«Les dirigeants travaillent ensemble au niveau fédéral, des Etats ou local pour aider à faire démarrer le moteur économique», explique le gouverneur de l'Etat de Washington, Chris Gregoire, et «le secteur privé apporte l'étincelle».

Le gouverneur de Floride Charlie Crist juge cette approche efficace. «Nous travaillons avec Microsoft depuis des années à Miami pour assurer une formation technologique à des populations démunies», dit-il. «Désormais, avec Elevate America, nous avons la possibilité d'apporter ces connaissances à plus de gens, au moment où elles sont plus nécessaires que jamais».

Microsoft a prévu de distribuer un million de coupons permettant d'accéder à des formations en ligne et de réduire le coût des examens qui sanctionnent la maîtrise de certains de ses logiciels.

Le groupe offre aussi des aides financières et fournit des logiciels pour que des formations puissent être assurées au niveau local.

Selon le Bureau américain des statistiques sur l'emploi (US Bureau of Labor Statistics), la moitié des emplois disponibles réclament des connaissances technologiques, même minimales, et ce chiffre atteindra 77% dans la décennie à venir.

«Les scientifiques et les ingénieurs ne sont pas les seuls à avoir besoin de connaissances techniques», souligne Pamela Passman. «A tous les niveaux et dans tous les secteurs, les emplois demandent des compétences en matière d'ordinateurs et de technologies numériques».

Même si le plan de relance que vient de signer le président Obama prévoit un soutien fédéral pour la formation continue aux nouvelles technologies, «le gouvernement ne peut et ne doit pas tout faire», assure Mme Passman.

«Il est essentiel que le secteur privé et le secteur public agissent en partenariat pour consolider la force de travail de l'Amérique», insiste-t-elle.