L'employé de la ville de San Francisco accusé d'avoir bloqué l'accès au réseau informatique de la ville qu'il a lui-même aidé à construire a plaidé non coupable hier aux accusations qui pèsent contre lui

Marie-Eve Morasse TECHNAUTE.CA

Terry Childs, 43 ans, est accusé d'avoir altéré le système informatique de la ville en bloquant l'accès au réseau FiberWan, qui contient plus de la moitié des données de l'administration municipale. Lui seul détient le mot de passe nécessaire pour administrer le réseau.

L'avocat de l'accusé affirme que ce cas n'est qu'un gros malentendu qui a pris des proportions hors de contrôle dans les médias et soutient que le réseau informatique de la ville n'est pas en danger.

Erin Crane affirme que son client est «prêt à coopérer. Nous avons des discussions en cours», dit-elle.

Les responsables du département informatique de San Francisco n'ont pas été mis au courant d'une offre de Terry Childs pour donner le mot de passe.

Son avocate le décrit comme «un ingénieur en informatique très respecté». L'avocate affirme qu'il a conçu le réseau de la ville et qu'il a même des droits d'auteurs sur son travail.