Le petit bâtonnet ressemble à une cigarette, fait de la fumée, mais n'est pas trop mauvais pour la santé. La première cigarette électronique est née en Chine.

Le petit bâtonnet ressemble à une cigarette, fait de la fumée, mais n'est pas trop mauvais pour la santé. La première cigarette électronique est née en Chine.

L'entreprise chinoise qui la commercialise souhaite qu'elle devienne pour plusieurs un outil pour arrêter de fumer, en remplacement des gommes à mâcher et des timbres qui contiennent de la nicotine.

La cigarette électronique fonctionne à piles, fait de la vapeur et fournit de la nicotine sous forme de vapeur à la personne qui l'utilise.

«Sous plusieurs aspects, ça ressemble à la vraie expérience de fumer et c'est ce qui nous rend différent», dit Scott Fraser, vice-président de Golden Dragon Group, la firme de Pékin qui commercialise la technologie.

L'entreprise précise toutefois que son produit n'est pas une alternative aux cigarettes traditionnelles, mais bien un outil pour cesser de fumer.

Avec 400 millions de fumeurs, la Chine est le plus important marché de l'entreprise qui produit la e-cigarette.

Six ventes sur dix y sont réalisées. La cigarette à piles est également en vente en Turquie et Israël, mais pas au Canada ou aux États-Unis.

À 230 dollars canadiens la cigarette, les profits de l'entreprise ne s'envolent pas en fumée…