En visite à l'étranger, rien de tel qu'un autoportrait photographique pour immortaliser le moment.

Alain McKenna LA PRESSE

En visite à l'étranger, rien de tel qu'un autoportrait photographique pour immortaliser le moment.

Le bon: Rien de tel pour ceux qui aiment se prendre en photo à tout moment.

Le mauvais: Rien de particulier!

Le détail: C'est un cas si fréquent qu'il en est devenu cliché: en visite à l'étranger, rien de tel qu'un autoportrait photographique pour immortaliser le moment. On sort l'appareil photo, on intercepte un badaud et on lui demande de nous prendre en photo devant tel édifice, ou telle statue.

Si ce genre de situation vous agace, peut-être pourriez-vous vous équiper d'un accessoire comme le Quikpod, une sorte de mini-trépied qui sert aussi d'extension pour se prendre en photo soi-même. En fait, c'est sa principale fonction, et ça comble un besoin énorme, selon l'entreprise ontarienne qui le détaille pour une trentaine de dollars.

Le Quikpod est un bras téléscopique faisant environ cinquante centimètres de longueur, lorsqu'il est allongé, et au bout duquel on fixe son appareil photo. Pratique pour des autoportraits, c'est aussi un accessoire qui permet de prendre des clichés par-dessus la foule, et qui veut servir de véritable trépied, avec la base à trois pattes qui se visse au pied de l'appareil.

Rien de tel pour ceux qui aiment se prendre en photo à tout moment.