Meta utilise depuis longtemps l’intelligence artificielle pour proposer aux utilisateurs les contenus et les publicités qu’elle juge les plus susceptibles de les intéresser, mais son nouveau robot conversationnel (chatbot) a remis l’utilisation de cette technologie sous les feux de la rampe.

Un nouveau robot conversationnel ?

Le robot Meta AI intégré aux plateformes de l’entreprise – Facebook, Instagram et WhatsApp – peut être utilisé pour effectuer des recherches et répondre à des questions. Une page promotionnelle montre qu’il est possible de lui demander des recettes, de générer des images ou de constituer des listes de chansons populaires à jouer à la guitare.

Mais cela a également incité certains utilisateurs à se demander comment les systèmes d’IA de Meta utilisent leurs données et ce qu’ils peuvent faire, le cas échéant, pour échapper à cette nouvelle fonctionnalité.

D’où Meta tire-t-elle les informations avec lesquelles elle entraîne ses modèles d’IA ?

Meta n’énumère pas toutes les sources qui forment ses modèles d’IA, mais son centre de confidentialité indique qu’il utilise des informations accessibles publiquement en ligne ou sous licence. On y lit également que Meta utilise des informations partagées par l’intermédiaire de ses produits et services, comme les messages, les photos et leurs légendes.

Quelles sont les données que Meta affirme ne pas utiliser pour entraîner ses modèles d’IA ?

Le centre de protection de la vie privée de Meta explique que l’entreprise n’utilise pas les messages privés échangés entre les utilisateurs pour entraîner ses systèmes d’IA. Si les systèmes d’IA de Meta utilisent des informations publiques collectées sur l’internet ou avec l’autorisation d’autres fournisseurs, ils ne relient pas ces données à des comptes. Par exemple, s’il utilise un billet de blogue public contenant le nom et les coordonnées d’un auteur, l’entreprise assure qu’elle ne relie pas ultérieurement ce contenu au compte Meta de l’utilisateur. L’entreprise affirme également qu’elle n’a pas entraîné ses modèles fondamentaux – Llama 2, Llama 3 – sur les données des utilisateurs.

Si je n’utilise pas les réseaux sociaux de Meta, l’entreprise peut-elle quand même former ses systèmes d’IA à partir de mes données ?

C’est possible. « Même si vous n’utilisez pas nos produits et services ou si vous n’avez pas de compte, nous pouvons traiter des informations vous concernant afin de développer et d’améliorer l’IA chez Meta », indique le centre de confidentialité de l’entreprise. « Par exemple, cela peut se produire si vous apparaissez n’importe où dans une image partagée sur nos produits ou services par quelqu’un qui les utilise ou si quelqu’un mentionne des informations vous concernant dans des messages ou des légendes qu’il partage sur nos produits et services. »

Pouvez-vous refuser que Meta utilise vos données ?

Meta dispose d’un formulaire disponible dans son centre de confidentialité intitulé « Droits des personnes concernées par les informations de tiers utilisées pour l’IA chez Meta ». Les utilisateurs peuvent remplir le formulaire et sélectionner « Je souhaite supprimer toute information personnelle provenant de tiers et utilisée pour construire et améliorer l’IA au Meta. » Le géant dit ne pas répondre automatiquement aux demandes envoyées à l’aide de ce formulaire, mais qu’il les examine pour voir si elles sont conformes aux lois locales qui pourraient l’obliger à supprimer vos données de sa formation à l’IA.

Quel est le degré de réussite de ce processus pour les Canadiens ?

Un porte-parole de Meta, David Troya-Alvarez, n’a pas été en mesure de dire combien de Canadiens avaient réussi à se désinscrire jusqu’à présent.

Outre le formulaire d’exclusion, pouvez-vous faire quelque chose pour limiter la capacité de Meta à utiliser vos données pour entraîner son IA ?

Brett Caraway, professeur d’économie des médias, estime que les utilisateurs peuvent envisager de ne pas utiliser du tout la plateforme, mais il est conscient que de nombreuses personnes ont besoin de la technologie de l’entreprise pour leur travail ou leur communication interpersonnelle. « Si on ne veut pas ou ne peut pas faire cela, j’ai tendance à penser qu’il faut réfléchir attentivement à ce qu’on publie », déclare M. Caraway, qui a cessé d’utiliser Facebook, mais qui conserve un compte inactif. Plutôt que de satisfaire l’envie de publier immédiatement des informations sur la plateforme, il recommande aux gens de s’éloigner de leur appareil et de se demander s’il est vraiment nécessaire que ces informations soient publiées sur la plateforme et s’ils sont prêts à ce que l’entreprise les utilise éventuellement.

Puis-je désactiver l’outil Meta AI que je vois dans mes recherches sur Facebook et Instagram ?

Selon un porte-parole de Meta, David Troya-Alvarez, « vous ne pouvez pas désactiver [Meta AI], mais vous pouvez faire des recherches comme vous le feriez normalement pour obtenir une variété de résultats. » Bien qu’il soit impossible de désactiver la fonction, il est possible de la mettre en sourdine en appuyant sur le cercle bleu Meta AI dans votre barre de recherche Facebook ou Instagram, puis en appuyant sur le cercle bleu avec un i à l’intérieur. Un bouton mute dans le menu qui apparaît ensuite permet de réduire le robot au silence.

Meta enregistre-t-elle des informations sur les conversations que j’ai eues avec son outil d’IA ?

Oui. Selon son centre de confidentialité, Meta enregistre les messages que vous lui envoyez, les réponses de l’IA et des détails vous concernant afin qu’elle puisse « poursuivre la conversation ». « Par exemple, si vous dites à l’IA que vous aimez la cuisine italienne, elle enregistrera ce détail. Ainsi, si vous demandez plus tard quels sont les restaurants que vous pourriez apprécier à New York, l’IA devrait vous recommander des restaurants italiens. »

Comment puis-je voir les informations que Meta possède sur moi à partir des conversations que j’ai eues avec son outil Meta AI ?

Tapez « /saved-details » dans votre fenêtre de chat Meta AI ou visitez le centre de votre compte lorsque vous êtes connecté à Instagram et Facebook. Pour télécharger les informations sur WhatsApp, vous pouvez également taper « /download-all-ai-info » dans une conversation avec votre IA.

Comment supprimer ces informations ?

Tapez « /reset-ai » dans les conversations individuelles que vous avez eues avec Meta AI dans Messenger, Instagram ou WhatsApp. En faisant cela, Meta explique que vous réinitialisez essentiellement l’IA parce que la manœuvre supprime sa copie de vos messages et le contexte précédent de la conversation. « Vous verrez toujours votre copie de la conversation avec l’IA, mais elle ne se souviendra pas des messages précédents », explique l’entreprise.