Le tout dernier Pokémon Legends : Arceus est une jolie combinaison des mécanismes classiques de cette franchise vénérable, plongés dans un monde ouvert avec une aventure sympathique à la clé. Détente garantie.

Mis à jour le 26 janvier
Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

Nintendo en a tenté des choses avec ses Pokémons depuis 1996. Mais de la réalité augmentée de Pokémon Go aux plus récents Pokémon Épée et Diamant étincelant, le concept de base est toujours resté le même : attraper et étudier le plus de pokémons possible, en les emprisonnant dans une Poké Ball ou en les combattant jusqu’à ce qu’ils s’évanouissent.

Point de départ

Après les pokémons qui se transformaient en géants ou qui prenaient des formes inusitées, on revient aux classiques avec Pokémon Legends : Arceus, qui sera sur les tablettes ce vendredi pour la Nintendo Switch. Vous interprétez d’entrée de jeu un petit garçon ou une petite fille, Akari ou Rei, dans la vieille région de Hisui, celle qui est devenue par la suite Sinnoh, familière pour bien des amateurs de pokémons. Les habitants de ce village aux allures médiévales japonaises sont épouvantés par ces centaines de bêtes mystérieuses qui volent, sautent ou rampent au sol appelées pokémons. Votre mission est de les attraper, les combattre et ramener vos observations au professeur Lavande pour gagner des points.

Le but de cette aventure est d’en savoir plus sur un pokémon fabuleux, Arceus.

L’élaboration de ce registre de pokémons, appelé Pokédex, est votre but principal. Chaque pokémon a sa grille et il ne suffit pas de l’attraper pour remplir la mission. Selon les races de pokémons, il faut en attraper de plus gros, arriver à leur faire utiliser une arme précise, les faire évoluer ou les surprendre sous différentes formes.

Une sélection des pokémons que vous avez attrapés deviennent vos alliés, que vous pouvez envoyer en combat. Plus votre pokédex progresse, plus vous accumulez de l’expérience et vos alliés deviennent plus forts. En chemin, sur ces collines et rivières ultracolorées de la région de Hisui, vous devez récolter soignons, baies Ceriz, Noigrum Rongé et autres Bourgeons vivaces pour soigner vos pokémons et fabriquer divers objets, notamment les Poké Balls indispensables à la chasse, mais également d’autres variantes aux pouvoirs variés.

IMAGE FOURNIE PAR NINTENDO

Rafraîchissant

Pour les connaisseurs de cet univers, on revient ici à l’essentiel, sans flafla et sans animations vertigineuses. Vous devez choisir parmi votre écurie de pokémons celui qui est le plus adapté à l’animal que vous voulez attraper, qui varie entre les trois types feu, plante et eau. Les coups sont portés en alternance, vous devez choisir l’habileté la mieux adaptée au bon moment ou décider de retirer et soigner votre combattant s’il est débordé.

L’aventure est charmante, très rafraîchissante et ne vous laisse pas vous perdre entre des milliers de possibilités. Les guides sont clairs, entre les missions principales et secondaires où on vous demande essentiellement de ramener un pokémon ou un ingrédient précis à un habitant du village. Pour les fans, une flopée de nouveaux pokémons, que nous ne pouvons nommer, ont été ajoutés à l’aventure.

Comme c’est bien souvent le cas pour cette franchise, on reprend les mêmes codes en y ajoutant cette fois un graphisme plus sophistiqué, qui rappelle à certains égards The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Les dialogues sont transcrits et non parlés, comme d’habitude.

Ce dernier épisode semble avoir trouvé un équilibre entre des règles de base faciles à gérer et de bons défis. Au début, vous n’aurez aucune difficulté à vaincre des pokémons avec votre écurie de base. Mais les missions se développent, vous devez trouver des ingrédients plus rares et certains combats sont franchement exigeants. Il faudra y aller de tout votre talent pour gérer vos pokémons, leur faire utiliser la bonne compétence au bon moment et éviter les ennemis trop puissants.

Pour les fans

Le charme, encore une fois, c’est que tout est bon enfant. On ne meurt pas dans un jeu Pokémon, on tombe en somnolence ou on est K. O. L’espace créé ici par le studio Game Freak est magnifique. Il s’agit clairement d’un jeu à déguster avec lenteur : la répétition et le nombre parfois débordant de missions à accomplir pour remplir le pokédex peuvent le rendre lassant en cas d’abus.

Et rappelons une évidence : si les pokémons vous laissent froid et que vous recherchez des aventures plus corsées et plus étonnantes, ce jeu, comme ceux de la franchise en général, n’est pas pour vous.

Mais si vous voulez revenir aux sources de cette étrange mythologie qui a ravi des centaines de millions de joueurs en plus de deux décennies, Pokémon Legends : Arceus est le traitement qu’il vous faut.

Pokémon Legends : Arceus

IMAGE FOURNIE PAR NINTENDO

  • Date de sortie : 28 janvier 2022
  • Joueurs : jusqu’à 2 joueurs
  • Genre : Action, jeu de rôle
  • Éditeur : Nintendo
  • Développeur : Game Freak
  • Prix : 79,99 $