Une firme de cybersécurité montréalaise, StreamScan, a réussi à débusquer et à neutraliser des cyberpirates établis en Arizona. Leur spécialité : un rançongiciel visant les francophones de type « zero day », indétectable pour les antivirus, par l’entremise d’un faux service offrant des modèles de C.V.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

Il a fallu l’intervention de la GRC et du FBI pour fermer le site à l’origine du virus, détecté la première fois en janvier dernier. « Leur scénario était tellement élaboré, tout laissait croire qu’on avait affaire à un service honnête », dit Karim Ganame, expert en cybersécurité chez StreamScan. « Ça démontre à quel point les organisations sont vulnérables : pour se protéger, il faudrait pratiquement empêcher tous les employés d’aller sur l’internet. »

> Lisez le résumé de StreamScan

De nouveaux produits Microsoft

Semaine faste pour Microsoft, qui a annoncé en vrac la sortie de plusieurs nouveaux produits, dont le plus remarqué est le Surface Book 3, qui pourra être équipé d’une carte graphique Nvidia pour la plus grande joie des gamers. Cet ultraportable promet jusqu’à 50 % plus de puissance que sa version 2 et une autonomie de 17,5 heures. Plus abordable, le Surface Go 2, cette tablette hybride vendue à partir de 529 $, a maintenant un écran plus large. Enfin, la deuxième version des Surface Headphones coûtera 349 $ plutôt que 449 $. L’autonomie est de 20 heures plutôt que 15, et on promet un meilleur son – plus riche que celui de la première édition, espère-t-on.

> Lisez le blogue officiel de Microsoft

PHOTO FOURNIE PAR MICROSOFT

Microsoft a annoncé en vrac cette semaine la sortie de plusieurs nouveaux produits, notamment le Surface Book 3, le Surface Go 2 et le Surface Headphones 2.

Chasse aux tricheurs

Vos adversaires en ligne semblent bien trop rapides, leurs tirs anormalement précis ou leurs défenses impossibles à percer ? Vous avez peut-être affaire à des tricheurs qui utilisent un logiciel de piratage, un fléau qui frappe particulièrement deux jeux populaires, Call of Duty : Warzone et Apex Legends. Le développeur de Call of Duty, Infinity Ward, a banni 70 000 tricheurs. Ceux qui sont suspects sont en fait envoyés dans des affrontements les uns contre les autres. On estime que 350 000 joueurs ont été exclus d’Apex Legends depuis un an.

> Lisez l’article de The Verge (en anglais)

IMAGE EXTRAITE DU SITE EA.COM

On estime que 350 000 tricheurs ont été exclus d’Apex Legends depuis un an.