L’iPhone SE nous offre un voyage dans le passé avec son prix sympathique, son écran de 4,7 pouces et son Touch ID, tout en intégrant la puce et la caméra des modèles les plus récents. Difficile de faire mieux.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

On aime

On apprécie beaucoup son prix, tout d’abord, qui est de 599 $ pour le modèle avec 64 Go. C’est 380 $ de moins que l’iPhone 11 de même capacité, et deux à trois fois moins cher que les iPhone 11 Pro sortis en septembre 2019.

À ce prix, on s’attendrait en toute légitimité à des composantes de moins bonne qualité. Eh bien non, pas pour les deux plus importantes, du moins. Le petit iPhone SE a d’abord emprunté la puce A13 Bionic de ses grands frères iPhone 11, celle qui bat tout le monde dans les tests d’étalonnage. Côté rapidité et agilité, il est impeccable, passant d’une application à l’autre, gérant le montage et les jeux vidéo comme un grand.

Pour la photo, l’iPhone SE n’a qu’un objectif, mais il s’agit de l’œil principal des iPhone 11, le même grand-angle de 12 Mpx. Nous l’avons comparé à l’iPhone 11 Pro Max : les photos prises en grand-angle étaient identiques, même gestion du contraste et des couleurs, mêmes détails. Le Pro Max s’est révélé supérieur pour zoomer, puisqu’il dispose d’un téléobjectif optique 2x, et l’iPhone SE n’a pas d’objectif très-grand-angle qui permet un recul de 0,5x, ni de mode Vision de nuit.

Voyez par vous-même.

  • Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max

  • Photo prise avec l’iPhone SE

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone SE

  • Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max

  • Photo prise avec l’iPhone SE

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone SE

  • Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max

  • Photo prise avec l’iPhone SE

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone SE

  • Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max

  • Photo prise avec l’iPhone SE

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone SE

  • Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max (zoom optique 2x, hybride 5x)

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max (zoom optique 2x, hybride 5x)

  • Photo prise avec l’iPhone SE (zoom numérique 5x)

    PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

    Photo prise avec l’iPhone SE (zoom numérique 5x)

1/10
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Même s’il n’a qu’un seul objectif, et donc aucune vision stéréoscopique, l’iPhone SE utilise l’apprentissage machine pour flouter l’arrière-plan en mode Portrait. Cette fonction est très au point et permet même de modifier la photo après coup.

PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

L’iPhone SE utilise l’intelligence artificielle pour flouter l’arrière-plan d’une photo en mode Portrait, une opération qu’on peut même effectuer après coup.

On n’a pas encore évoqué son trait le plus distinctif, son écran de 4,7 pouces, passablement plus grand que le premier SE de 4 pouces de 2016, mais loin de la norme actuelle de 6 pouces. On a donc un plus petit téléphone qui se prend bien en main et se glisse plus discrètement dans la poche du pantalon ou de la chemise. L’écran d’une résolution de 326 ppp est appelé « Retina HD », et il est constitué de cristaux liquides, comme l’iPhone 11, mais n’est pas OLED comme l’iPhone 11 Pro. Honnêtement, on ne voit pas la différence.

L’autre grand retour, c’est celui du Touch ID, ce bouton haptique et lecteur d’empreintes digitales à l’avant du téléphone qui sert à le déverrouiller, à revenir à l’écran d’accueil et à naviguer entre les applications. Bonne nouvelle pour ceux qui, comme nous, n’ont jamais réussi à s’habituer à son absence, ou qui pestent contre les caprices de la reconnaissance faciale.

Il est maintenant certifié IP67, capable de rester jusqu’à 30 minutes dans un mètre d’eau. Nous l’avons complètement immergé pendant une demi-heure pour voir, et c’est vrai : son écran tactile est demeuré sensible même sous l’eau et il est resté tout à fait fonctionnel après ce traitement. Enfin, un ajout à saluer : l’iPhone SE version 2020 est compatible avec la charge magnétique.

PHOTO KARIM BENESSAIEH, LA PRESSE

L’iPhone SE est certifié IP67, capable de rester jusqu’à 30 minutes dans un mètre d’eau – ou du moins dans une assiette, comme nous l’avons testé.

On aime moins

Il s’agit d’une appréciation très subjective, nous l’assumons, mais nous nous sommes habitué depuis 2015 à des téléphones à grand écran. Que ce soit pour les jeux, la navigation GPS ou le visionnement de vidéos, nous les trouvons mieux adaptés et leur clavier tactile est plus facile à utiliser.

L’iPhone SE a tendance à devenir désagréablement chaud quand on le charge par induction magnétique.

On achète ?

Il s’agit du meilleur deal en ville depuis belle lurette, pour tout amateur d’iPhone qui ne tient pas mordicus à avoir un grand écran et se passe de téléobjectif et de très-grand-angle. Pour la grande majorité des utilisateurs, qu’Apple a manifestement écoutés, l’iPhone SE est un achat à recommander sans hésiter.

iPhone SE (2020)
Fabricant : Apple
Prix : de 599 $ (64 Go) à 809 $ (256 Go), offert en blanc, noir et « Product Red »
Note : 5 sur 5