Où trouver des produits frais et locaux ? L’Union des producteurs agricoles (UPA) répond à la question avec une application baptisée Mangeons local plus que jamais qu’elle a lancée récemment. Conçue par l’agence Pénéga, elle permet de consulter les sites de fermes, marchés et transformateurs du Québec qui vendent directement aux consommateurs et de se rendre sur place grâce à la géolocalisation.

Isabelle Massé Isabelle Massé
La Presse

On trouve aussi sur l’application une boutique en ligne pour des produits dérivés. « Avec la COVID, on a senti un enthousiasme des citoyens pour les produits locaux, explique Marcel Groleau, président général de l’UPA. On utilise cet élan pour se positionner. »

L’UPA est motivée par le nombre d’inscriptions élevé d’entreprises d’ici sur Le panier bleu, instauré par le gouvernement provincial ce printemps. S’il y en a environ 1000 inscrites sur Le panier bleu, l’application Mangeons local plus que jamais en regroupe 400, pour l’instant. « Il y avait une première démarche faite avec Le panier bleu, estime Marcel Groleau. Mais c’est très large et pas uniquement alimentaire. Or, l’aliment, ce n’est pas comme un objet qu’on achète une fois, on le consomme tous les jours. L’application est un outil de plus. »

L’UPA souhaite néanmoins que les entreprises qui se font voir sur l’application, commanditée par Desjardins, ne fassent pas que donner leur adresse. Un producteur peut ainsi se faire connaître par vidéo ou avec des photos. Il peut raconter l’histoire de son entreprise et de sa famille. « C’est une belle occasion pour nous d’être sur cette plateforme, dit Diane Destrempes, de la ferme Diane et Denis Champagne, de Lanoraie, qui produit et vend cinq variétés de farine bio. D’autant que le formulaire est simple à remplir pour s’inscrire sur l’application. »

Avec celle-ci, l’UPA espère avoir un impact notable alors que les Québécois se promènent beaucoup dans la province durant leurs vacances estivales. Elle s’attend à voir augmenter aussi son nombre d’inscriptions et de contenus personnalisés dans les semaines à venir.

> Consultez le site de l’Union des producteurs agricoles