(Washington) Google a annoncé jeudi qu’il allait renforcer le contrôle des annonceurs publicitaires sur sa plateforme dans le cadre d’un effort pour éliminer les fraudes et les « mauvais acteurs ».  

Agence France-Presse

Cette initiative intervient dans un contexte de préoccupations croissantes concernant des publicités faisant la promotion entre autres de faux traitements pour le nouveau coronavirus.

Le géant de l’Internet et leader mondial de la publicité numérique commencera par vérifier les annonceurs par étapes aux États-Unis avant d’étendre ce programme à l’échelle mondiale.  

Cette décision s’appuie sur les efforts de Google lancés en 2018 pour examiner les annonceurs politiques et les obliger à indiquer où ils se trouvent.

« Dans le cadre de cette initiative, les annonceurs devront suivre un programme de vérification pour acheter des annonces sur notre réseau », a déclaré le responsable de l’authenticité des annonces de Google, John Canfield, dans un article de blogue.  

« Les annonceurs devront soumettre une identification personnelle, des documents de constitution d’entreprise ou d’autres informations prouvant qui ils sont et le pays dans lequel ils opèrent », a-t-il détaillé.

L’objectif, selon lui, est que dans « quelques années », les utilisateurs puissent cliquer sur un lien pour obtenir des informations sur des annonceurs spécifiques.  

« Ce changement permettra aux gens de comprendre plus facilement qui est l’annonceur derrière les publicités qu’ils voient sur Google et les aidera à prendre des décisions plus éclairées », a-t-il commenté.  

Cela contribuera « également à soutenir la santé de l’écosystème de la publicité numérique en détectant les mauvais acteurs », a enfin souligné le responsable de Google.