Trois mois après avoir été lancé pour PC, Ancestors : The Humankind Odyssey est maintenant offert pour les consoles PS4 et Xbox One.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

Et il ne s’agit pas d’une simple transposition : le studio montréalais Panache Jeux numériques, fondé par Patrice Désilets, a pris bonne note des critiques pour cette version qui se veut plus accessible. Alors qu’on était auparavant littéralement largué dans la nature, Ancestors comprend maintenant des objectifs qui aident à maîtriser la mécanique de ce jeu, qui consiste à faire évoluer des hominidés d’il y a 10 millions d’années. Le recrutement d’étrangers, vital pour la survie, est plus fréquent, des statistiques sont disponibles et il est plus facile de forcer les autres hominidés à vous imiter. Une belle évolution.

> Consultez le site d’Ancestors

Écran confidentiel

Nous étions sceptiques quant aux capacités de l’InvisiGlass Ultra Privacy, du fabricant Belkin. Cette pellicule protège votre écran de téléphone des égratignures et empêcherait vos voisins de voir ce qui s’y affiche. Nous l’avons collée facilement sur l’écran d’un iPhone 11 Pro Max, sans qu’aucune bulle d’air ne s’y faufile. Bien en face, l’écran du téléphone s’affiche normalement. Il devient graduellement noir quand on se déplace de côté. Au-delà d’un angle d’une trentaine de degrés d’inclinaison, impossible de lire quoi que ce soit sur l’écran. Test concluant, donc. Nous avons cependant constaté que l’écran perdait un peu de sa sensibilité. Le gros hic, c’est que ce gadget à l’utilité discutable coûte cher, entre 49,95 $ et 69,95 $, selon le modèle d’iPhone.

> Voyez le produit dans la boutique Apple

GAFA et désamour

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook

Considérées il y a quelques années comme des employeurs de rêve, les grandes entreprises technos de la Silicon Valley n’ont plus la cote. Facebook et Google, qui dominaient systématiquement le classement du site américain Glassdoor des « 100 meilleurs endroits où travailler », ne font même plus partie du top 10 cette année. Facebook est ainsi passée du 1er rang en 2017 au 23e rang, tandis que Google, no 1 en 2015, est maintenant au 11e rang. Apple est loin derrière en 84e position, tandis qu’Amazon ne fait même pas partie de la liste. « Le désamour est croissant envers les GAFA », note l’éditorialiste économique du quotidien Le Monde.