(Ottawa) En 2018, la proportion de Canadiens âgés de 15 ans et plus qui ont utilisé internet s’est élevée à 91 %, comparativement à 83 % de la population canadienne en 2012, selon ce que révèle Statistique Canada.

La Presse canadienne

L’Enquête canadienne sur l’utilisation de l’internet publiée mardi précise que parmi les provinces, l’Alberta et la Colombie-Britannique ont enregistré la proportion la plus élevée de personnes utilisant internet l’an dernier, de 94 % dans les deux cas, alors que Terre-Neuve-et-Labrador a affiché la proportion la plus faible, de 86 %.

Entre 2012 et 2018, la proportion d’aînés âgés de 65 ans et plus qui ont utilisé internet au Canada est passée de 48 à 71 %.

Dans l’ensemble, 94 % des Canadiens avaient accès à internet à la maison l’année dernière. Parmi les personnes n’ayant pas eu accès, les raisons les plus souvent invoquées étaient le coût des services internet (28 %), le coût de l’équipement (19 %) et l’indisponibilité du service internet (8 %).

L’Enquête canadienne sur l’utilisation de l’internet dévoile plusieurs autres données.

Entre autres, près de 84 % des utilisateurs d’internet ont acheté des biens et des services en ligne en 2018. Les dépenses se sont élevées à 57,4 milliards, comparativement à 18,9 milliards en 2012.

D’autre part, 46 % des Canadiens qui utilisent internet ont déclaré en avoir fait usage plus de 10 heures par semaine en 2018. Et 69 % des utilisateurs ont déclaré payer un abonnement à un service en ligne de diffusion en continu ou utiliser un de ces services.

La plupart des utilisateurs d’internet ont pris des mesures pour protéger leurs renseignements personnels en 2018 : 61 % ont supprimé l’historique de leur navigateur, 60 % ont bloqué des courriels et 42 % ont modifié les paramètres de confidentialité des comptes ou des applications pour limiter l’accès à leur profil ou la quantité de renseignements personnels qui apparaissent sur leur profil.

En 2018, 57 % des Canadiens qui ont utilisé internet ont déclaré avoir vécu un incident de cybersécurité, y compris le fait d’avoir été redirigé vers des sites Web frauduleux demandant des renseignements personnels, ou d’avoir eu un virus ou une autre infection informatique.

Enfin, Statistique Canada rapporte qu’au cours des 12 mois précédant l’enquête, 30 % des utilisateurs d’internet canadiens qui avaient un emploi ont déclaré que leur employeur s’attendait à ce qu’ils utilisent internet pour demeurer connectés en dehors de leurs heures de travail habituelles. Près d’un quart de la population en emploi a déclaré avoir fait du télétravail.