Il faudrait bien que le fabricant chinois OnePlus donne sa recette aux autres. Proposer un téléphone Android à un prix sympathique de 799 $, paqueté des meilleurs composants comme un écran de 90 Hz et trois caméras arrière dont un très grand-angle, est un bel exploit. Un peu plus de personnalité et le OnePlus 7T ferait tourner bien des têtes.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

On aime

Comme il en a pris l’habitude depuis 2016, OnePlus lance vendredi prochain sur le marché une version plus abordable de son dernier modèle. Le petit nouveau, le OnePlus 7T, ressemble comme un frère au 7 Pro lancé en juin dernier. L’écran est légèrement plus petit, 6,55 pouces au lieu de 6,67, le design est à peine retouché et la pile a un peu moins d’autonomie, 3800 mAh au lieu de 4000. Il est également un peu plus léger, 190 grammes au lieu de 206.

Détail important, le 7T est environ 200 $ moins cher que son prédécesseur.

Mais parlons plutôt de ce qui est le plus visible, les trois caméras arrière maintenant alignées horizontalement, plutôt que verticalement, à l’arrière du OnePlus 7 T. On n’a pas lésiné sur leur capacité, avec l’objectif principal pouvant aller jusqu’à 48 mégapixels, un très grand-angle de 117 degrés et un téléobjectif offrant un zoom optique X2.

Bon, précisons que la possibilité de prendre des photos de 48 mégapixels avec un tel objectif – on parle tout de même d’un téléphone, pas d’un appareil reflex – est un gadget pour impressionner la galerie. La fonction, de toute façon, n’est offerte que dans un sous-sous-menu difficile d’accès.

Au moment de prendre une photo, trois petites icônes au bas de l’écran nous donnent clairement le choix de l’objectif que l’on veut utiliser. Trois arbres pour le très grand-angle qui offre un recul de 0,6, deux arbres pour l’objectif principal et un gros arbre pour le zoom X2.

Que valent les photos prises avec cet attirail ? Nous avons comparé le OnePlus 7T à un autre téléphone impressionnant malgré son bas prix, le Pixel 3a de Google, sorti en mai dernier.

À vous de juger.

Le verdict, à notre avis : courte victoire du OnePlus 7 T.

Il gère mieux les contrastes et les détails sont un peu plus ciselés. Ses couleurs sont plus riches mais on sent le traitement informatique, à la limite de la saturation. Pas mal quand même, considérant qu’on se frotte au Pixel 3 a, qui a les mêmes capacités photographiques que son grand frère, le Pixel 3, vendu 1129 $ en novembre 2018.

Le OnePlus 7T reprend par ailleurs un des beaux ajouts de cette marque, l’écran avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz, plus lumineux et fluide que ses concurrents Android à 60 Hz. Il s’agit d’un exploit technique, explique-t-on chez OnePlus, que d’offrir un tel écran plus coûteux dans un appareil qui se veut abordable.

Le processeur est le plus récent Snapdragon, le 855+, doté de 6 Go de RAM avec 128 Go de stockage.

On a définitivement remisé la « prise jack », et le lecteur d’empreintes se trouve maintenant sous l’écran, à l’avant. L’encoche, dont on a encore réduit la taille de 31 %, abrite par ailleurs un objectif de 16 mégapixels, notamment utilisé pour le déverrouillage par reconnaissance faciale.

On aime moins

En ce qui concerne la reconnaissance faciale, on est très loin de la technologie d’Apple, le Face ID qui vous reconnaît même dans le noir, avec une barbe ou des lunettes. Ici, on a le choix entre l’option rapide mais peu sécuritaire, ou une sécurité plus costaude avec laquelle notre téléphone ne nous reconnaît pas une fois sur quatre.

Le OnePlus 7T ne peut être chargé magnétiquement, une option fort pratique mais qui coûte cher.

Même scepticisme concernant le lecteur d’empreintes sous l’écran : il rechigne à déverrouiller le téléphone un peu trop souvent à notre goût.

On se vante chez OnePlus de ne pas surcharger inutilement le système d’exploitation avec des dizaines d’applications plus ou moins utiles. Fort bien, on a un système Android plus sobre, mais qui manque singulièrement de personnalité. À part le fond d’écran nuageux animé, nous avons été bien en peine de trouver un élément graphique distinctif sur l’écran de ce téléphone.

On achète ?

Difficile de trouver meilleur appareil Android à ce prix, tant côté processeur que pour les capacités photographiques. Ce n’est pas pour rien que OnePlus s’est hissé au quatrième rang des fabricants aux États-Unis en début d’année.

Il manque cependant à ce téléphone la petite touche distinctive, cet élément de design qui séduit. Êtes-vous prêt à payer 300 $ ou 400 $ de plus pour ce « oumph » ? Là est la question.

Fiche : OnePlus 7T

Fabricant : OnePlus

Prix : 799 $ (offert en bleu ou argent, en vente à compter du 18 octobre)

Note : 4,5 sur 5