(San Francisco) Microsoft le présente avant tout comme une tablette qui « tient dans la poche », mais le Surface Duo dévoilé mercredi par le groupe informatique relève bien du téléphone, marquant le retour du groupe sur ce marché qu’il avait déserté.

Agence France-Presse

Le Surface Duo comporte deux écrans de 14,2 cm (5,6 pouces) qui se replient l’un contre l’autre, et est opéré par Android, le système d’exploitation de Google, et non par Windows Phone, dont Microsoft a arrêté le développement en 2017.

« Vous allez en parler comme d’un téléphone, je le comprends bien », a déclaré Panos Panay, directeur produit chez Microsoft, lors de la présentation à New York des dernières nouveautés du groupe pour les fêtes de fin d’année.

« Vous pouvez envoyer des textos, vous pouvez écrire, vous pouvez faire ce que vous voulez, mais ce produit est un Surface », a-t-il insisté.

De 2010 à 2017, la firme américaine a tenté de convaincre les consommateurs d’acheter des téléphones sous Windows, mais elle avait fini par abandonner ce marché, acceptant son échec dans ce domaine face à ses rivaux Apple (iOS) et Google (Android).

PHOTO MICROSOFT VIA AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Surface Duo rassemble « la productivité Microsoft, les applis d’Android et le design de la gamme Surface dans un seul appareil que vous pouvez emmener partout. Et, oui, il peut passer des coups de fil », décrit le communiqué du groupe.

Microsoft a aussi présenté les nouveaux cousins de son téléphone dans la gamme Surface : une tablette à double écran, des ordinateurs portables et des écouteurs. Tous doivent être commercialisés avant la fin de l’année, mais le groupe n’a pas dit à quels prix.