Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

Jeux en partage

Nicolas Cadilhac, informaticien montréalais et amateur de jeux de société, a trouvé sa façon de lutter contre la surconsommation : mettre sur pied une plateforme web de partage de jeux. Sur Coludik.com, 780 membres en France et au Québec se partagent quelque 7800 jeux, dont environ 400 dans la région de Montréal. On y trouve des classiques comme Monopoly ou Risk et des nouveautés plus obscures. Les « prêteurs », au nombre d’une centaine, dont certains offrent jusqu’à 600 jeux, ne tirent aucun revenu, seulement « le plaisir de faire jouer les autres, de découvrir de nouveaux jeux, par philanthropie », explique M. Cadilhac. Le prix de l’abonnement au site est « libre », avec une suggestion de 20 $ par année.

Images enrichies

PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE

À gauche, une image de 200 pixels enrichie par Let’s Enhance. À droite, la même image dont la résolution a été simplement augmentée avec Photoshop.

Vous voulez tirer un agrandissement d’une photo numérique en basse résolution, zoomer fiston dans une photo de groupe ? À moins de disposer de logiciels spécialisés coûteux ou d’être un expert, l’opération est difficile. Mais l’intelligence artificielle s’en est mêlée : cette opération peut être réussie de façon étonnante sur le site Let’s Enhance. Nous avons réalisé plusieurs expériences à partir d’images ou de photos minuscules faisant à peine 200 pixels de large, en leur donnant une résolution suffisante pour pouvoir être imprimées, avec le bon vieux Photoshop puis avec Let’s Enhance. La différence est remarquable, comme vous pouvez le constater ci-dessus. On peut convertir gratuitement 10 images avant d’opter pour l’abonnement, offert à partir de 4,99 $US par mois ou pour 20 photos.

Évasion au Vieux-Port

IMAGE FOURNIE PAR PHENOMENA

Dans Horos, un « jeu d’évasion » de science-fiction présenté au Vieux-Port de Montréal jusqu’au 5 octobre, on visite trois planètes avant d’être capturé par une créature qui a besoin d’un corps.

Après l’Égypte antique, les passionnés de réalité virtuelle du studio Phenomena proposent une nouvelle expérience au Vieux-Port de Montréal, Horos. Dans ce « jeu d’évasion » de science-fiction, on visite trois planètes avant d’être capturé par une créature qui a besoin d’un corps. On peut manipuler des dizaines d’objets, notamment lancer un boomerang qui revient et sentir le vent grâce à un ventilateur bien placé. L’expérience d’une dizaine de minutes très immersive se vit à deux joueurs. « La collaboration est nécessaire pour régler l’“anomalie”, explique Charles-Eliott Miran, directeur des opérations. On voulait offrir une expérience grand public, qui pourrait très bien par exemple être jouée par un père et son garçon de 12 ans. » Jusqu’au 5 octobre, 15 $ par personne.