Source ID:34870; App Source:cedromItem

Fonds de travailleurs: cinq points à considérer

Le Fonds de solidarité FTQ compte plus de... (PHOTO MARIO BEAUREGARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le Fonds de solidarité FTQ compte plus de 600 000 actionnaires

PHOTO MARIO BEAUREGARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Yvon Laprade

Collaboration spéciale

La Presse

Difficile d'ignorer la présence - et la contribution à l'économie et à l'emploi - des deux fonds de travailleurs dans le paysage québécois. Mais qu'en est-il de la situation financière du Fonds de solidarité FTQ et de Fondaction CSN? Quels sont les enjeux auxquels ils font face?

Voici, en cinq points, ce qu'il faut considérer avant d'investir une partie de vos économies dans ces fonds.

1. Rendement

Les fonds de travailleurs en ont fait leur marque de commerce: les sommes qu'y investissent les actionnaires - souvent des travailleurs syndiqués - permettent de faire tourner l'économie et d'investir dans des PME génératrices d'emplois, tout en favorisant l'épargne en vue de la retraite.

L'action du Fonds de solidarité FTQ a progressé de 7,4% en 12 mois. Elle vaut 31,36$. L'action de Fondaction CSN s'est appréciée de 2,21% et se situe à 9,93$, contre 9,71$ il y a un an.

En tenant compte des crédits d'impôt, l'actionnaire qui a souscrit au Fonds selon le mode de retenue sur le salaire a obtenu un rendement de 11,5% en 10 ans. L'actionnaire de Fondaction a eu un rendement de 8,64%.

2. Investissements

Les fonds vont investir 60% des sommes recueillies lors d'une campagne de souscription REER dans des projets touchant la PME, et parfois même la grande entreprise, en souhaitant que ceux-ci soient porteurs. Il est ici question de capital de risque. Les 40% restants sont investis dans les marchés financiers, dont une partie en obligations.

3. Actifs

Autre constat: la majorité des actionnaires - environ 70% - souscrivent à l'un des deux fonds selon le mode des prélèvements automatiques sur leur chèque de paie, ou par débit automatique. Ils ont ainsi droit aux déductions fiscales immédiatement, ce qui réduit les sommes à débourser.

Il s'agit d'une importante incitation pour le Fonds de solidarité FTQ, qui compte plus de 600 000 actionnaires et un actif de 10,5 milliards, ainsi que pour Fondaction CSN, qui regroupe plus de 125 000 actionnaires, pour un actif de 1,2 milliard.

4. Rachats

Les reproches qui sont faits aux fonds de travailleurs, en ce qui concerne les difficiles conditions de rachat, sont-ils fondés? Est-il vrai qu'un REER au Fonds FTQ ou à Fondaction CSN est «dans le béton» jusqu'à la retraite?

Vérification faite, il existe une quarantaine de circonstances qui permettent à l'actionnaire de retirer ses billes au moment souhaité. Parmi ces conditions, mentionnons la perte d'un emploi, une baisse de revenus de 20%, la maladie, le retour aux études, l'achat d'une propriété, le démarrage d'une entreprise.

Le Fonds de solidarité, par exemple, a permis à des victimes de la pyrrhotite, en Mauricie, de puiser dans leur REER pour avoir accès à des fonds dans des circonstances exceptionnelles.

Le rachat au Fonds FTQ a totalisé 264 millions au premier semestre 2014.

Le rachat à Fondaction CSN s'est élevé à 80 millions en 2014, contre 65 millions en 2013.

5. Crédits d'impôt

Ce sont les généreux crédits d'impôt consentis aux actionnaires qui ont donné du carburant tant au Fonds FTQ qu'à Fondaction CSN depuis leur création. À noter que le maximum permis pour contribuer à un fonds de travailleurs est fixé à 5000$ par année.

Or, des nuages gris planent au-dessus des deux fonds. Le crédit d'impôt au fédéral, actuellement de 15%, sera réduit de 5% par année à compter de 2015 pour disparaître complètement en 2017. Par contre, le crédit consenti par Québec sera maintenu à 15%.

Fondaction CSN devra également vivre avec un autre changement important. Dès juin 2015, le crédit d'impôt supplémentaire de 10% qui lui avait été accordé au provincial sera supprimé. Le gouvernement avait consenti cet avantage au fonds pour lui permettre d'atteindre un actif de 1,2 milliard, ce qui est désormais le cas.

Plus cher pour cotiser

Acheter un REER dans l'un ou l'autre des deux fonds de travailleurs coûtera plus cher à compter de mars 2015, en raison de l'élimination progressive du crédit d'impôt du gouvernement fédéral.

Pour une contribution annuelle de 1000$ dans un fonds de travailleurs

> À compter de mars 2015: 96 cents de plus par semaine ou 50$ par année

> En 2016: 1,92$ de plus par semaine ou 100$ par année

> En 2017: 2,88$ de plus par semaine ou 150$ par année

Pour une contribution annuelle de 3000$

> À compter de mars 2015: 2,88$ de plus par semaine ou 150$ par année

> En 2016: 5,77$ de plus par semaine ou 300$ par année

> En 2017: 8,65$ de plus par semaine ou 450$ par année

Pour une contribution annuelle de 5000$

> À compter de mars 2015: 4,81$ de plus par semaine ou 250$ par année

> En 2016: 9,62$ de plus par semaine ou 500$ par année

> En 2017: 14,42$ de plus par semaine ou 750$ par année

Source : Fondaction CSN




À découvrir sur LaPresse.ca

  • REER: des conseils pour faire fructifier son REER

    REER

    REER: des conseils pour faire fructifier son REER

    Faire travailler son argent. Voilà l'objectif que l'on vise en investissant et en cotisant à son REER. Mais pour aller chercher un bon... »

  • Le REEE, une mine d'or de subventions

    REER

    Le REEE, une mine d'or de subventions

    De nombreux planificateurs financiers disent qu'il faut absolument profiter des avantages offerts par le Régime enregistré d'épargne-études... »

  • REER: en banque, du courage

    REER

    REER: en banque, du courage

    En 2005, Johanne avait participé à la chronique de consultation en finances personnelles Sous la loupe. Dix ans plus tard, où en... »

  • REER: une vie pleine d'intérêt

    REER

    REER: une vie pleine d'intérêt

    En 2005, Jean-Pierre et Suzanne avaient participé à la chronique de consultation en finances personnelles Sous la loupe. Dix ans plus tard,... »

  • REER

    REER: rythme de croisière

    En 2005, François et Lucie avaient participé à la chronique de consultation en finances personnelles Sous la loupe. Dix ans plus tard, où en... »

  • REEI: un coup de pouce face à l'invalidité

    REER

    REEI: un coup de pouce face à l'invalidité

    C'est un régime d'épargne enregistré qui gagnerait à être connu, disent les planificateurs financiers. Le REEI (régime enregistré... »

  • REER

    REEP: pour retourner aux études

    On vante régulièrement le mérite de cotiser tôt à son REER. Le temps et le phénomène des intérêts composés vous permettront de bien préparer... »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer