Programmes universitaires

TELUQ: jouer aux gens d'affaires

Denis Robichaud... (PHOTO FOURNIE PAR TELUQ)

Agrandir

Denis Robichaud

PHOTO FOURNIE PAR TELUQ

Martin Primeau

Collaboration spéciale

La Presse

Apprendre par le jeu. Voilà l'approche qu'implantera cette année la TELUQ dans son programme court en entrepreneuriat, un programme de formation à distance de premier cycle.

En collaboration avec l'UQAR et l'UQAM, celle-ci a développé un outil de simulation informatique, le SIM-Plan d'affaires.

L'objectif est simple en soit. Il faut bâtir le plan d'affaires d'un hôtel qu'on souhaite ouvrir à Montréal. La mission, elle, l'est un peu moins: obtenir en bout de course le prêt d'une banque.

«On cherchait un outil pour atteindre les gens de la génération Y», explique Denis Robichaud, professeur à l'École des sciences de l'administration de la TELUQ, l'un des initiateurs du projet.

Selon lui, ce jeu permettra aux étudiants de jauger l'impact de chacune de leurs décisions sur l'ensemble d'un projet d'affaires. «Ils devront prendre environ 400 décisions qui vont toucher toutes les facettes de l'entreprise, du marketing jusqu'aux ressources humaines», précise-t-il.

La plateforme SIM-Plan d'affaires sera officiellement lancée le 20 novembre prochain. Selon Denis Robichaud, elle devrait faire son chemin jusque dans les organismes de développement économique pour être utilisée en dehors d'un cadre universitaire.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer