Série-PME

De local à mondial: Groupe AGF grandit en Amérique latine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Simon Lord

Collaboration spéciale

La Presse

Après s'être installée au Costa Rica il y a un an et au Chili le mois dernier, l'entreprise vise maintenant le Pérou, une décision qui reflète son objectif de devenir un leader dans le secteur de l'armature et des techniques novatrices de construction.

«Nous avons soumissionné pour le projet de métro à Lima, au Pérou. Si nous obtenons le contrat, de plusieurs millions de dollars, il serait envisageable de s'installer là-bas d'ici l'année prochaine», dit Serge Gendron, président de Groupe AGF.

Le résultat de la soumission sera connu d'ici quelques mois. L'entreprise veut renforcer sa présence en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Les données laissent envisager une bonne perspective de croissance pour Groupe AGF, puisque ces marchés ont le vent dans les voiles. Ils devraient croître de 15% d'ici 4 ans, rapporte M. Gendron, alors qu'on parle de 10% pour le Canada.

«De plus, nous apportons une expertise qui n'est pas encore développée dans cette région», ajoute-t-il.

Le Fonds de solidarité FTQ et le Réseau QG100 ont tous deux contribué à l'expansion internationale de la firme basée à Longueuil, le premier en investissant dans l'entreprise et le second en fournissant conseils, information et recommandations.

Les efforts ont porté leurs fruits. Aujourd'hui, plus de 25% du chiffre d'affaires de 500 millions de la firme provient de l'extérieur du Canada. Environ 750 employés, sur un total de 2500, se trouvent hors du pays.

«Notre but est vraiment de devenir une entreprise de classe mondiale», souligne M. Gendron.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer