Pas facile d'exporter son savoir-faire - et de s'implanter solidement dans des marchés hautement compétitifs - quand on a la taille d'une PME et qu'on ose se frotter à des multinationales de la trempe d'IBM et d'Oracle.

Mis à jour le 19 oct. 2016
Yvon Laprade LA PRESSE

C'est le défi auquel faisait face Claude Vigeant, président de la firme lavalloise Okiok, lorsqu'il a pris la décision, au début des années 90, de vendre son « expertise » en matière de sécurité informatique à l'étranger.

Aujourd'hui, la PME installée dans le Centropolis accumule les mandats - et les contrats - non seulement en Europe, mais aussi dans les Amériques.

« Nous avons trouvé un créneau, résume celui qui est copropriétaire de l'entreprise avec sa conjointe Cindy Walsh. Nous proposons nos produits [logiciels] et nos services-conseils à des clients qui ont besoin d'être bien accompagnés dans la recherche de solutions. »

Il signale au passage que la taille modeste de son entreprise lui permet de « vendre ses services » à un coût moindre que ceux des géants de l'industrie.

Résultat : l'équipe d'Okiok se dit prête à accélérer sa vitesse de croisière.

« Il y a un marché à développer et des occasions à saisir, constate Claude Vigeant. On vise la croissance. »

« Nos clients nous demandent de rehausser le niveau des contrôles de leurs réseaux informatiques à titre préventif. Il arrive que nous simulions des invasions dans leurs systèmes, à l'insu des employés. Ces tests d'intrusion nous permettent d'évaluer la vulnérabilité du système. »

- Claude Vigeant, président de la firme Okiok

DES PARTENARIATS ET DES FILIALES

Okiok, dont le nom signifie « une belle journée d'hiver » en inuktitut, a conclu tout récemment un partenariat avec la société Melcox, à Madrid, en Espagne.

« Nous sommes déjà en Allemagne, en Belgique, en République tchèque et en France, indique M. Vigeant. Nous avons un partenariat au Mexique qui nous donne accès au marché du Chili. »

« Nous étudions la possibilité d'ouvrir une première filiale en Afrique du Nord en 2017. Il pourrait y en avoir d'autres », indique-t-il.

Le marché américain, principalement dans les états du Nord-Est, présente par ailleurs « un fort potentiel », soulève Claude Vigeant. « On prépare une offensive marketing, annonce-t-il. On vient d'embaucher un représentant québécois qui va aller faire du travail de prospection sur le terrain. »

DES TESTS D'INTRUSION

Chose certaine, la PME tire avantage d'un phénomène bien réel - les cyberattaques - qui préoccupe les entrepreneurs et dirigeants de grandes entreprises. Ces attaques sont souvent coûteuses et dévastatrices.

« C'est là que nous intervenons, explique le président de la PME. Il est important de trouver les failles dans le système avant que des individus malveillants s'y infiltrent. »

Pour dire les choses autrement, les pirates informatiques n'ont pas besoin de présenter leur carte d'accès électronique pour pénétrer dans les serveurs, d'où l'importance de leur barrer le chemin avant qu'ils ne causent des ravages.

Confidentialité oblige, et pour protéger ses clients, le président évite d'en dire davantage sur les méthodes utilisées par son équipe de spécialistes pour « préserver l'intégrité des réseaux informatiques ».

« Nos clients sont frileux sur cette question, constate-t-il. La sécurité informatique, c'est un sujet délicat, et on nous demande d'être discrets sur la nature de nos interventions. »

« Mais c'est un secteur d'activité qui bouge rapidement et constamment, relève-t-il. Dans le commerce de détail, par exemple, les marchands qui offrent à leurs clients de payer par carte de crédit doivent se soumettre de plus en plus à des tests d'intrusion. Dans la santé, il faut porter une attention aux réseaux pour la gestion des dossiers des patients. C'est sans parler de l'informatique judiciaire. »

FICHE TECHNIQUE DE LA SOCIÉTÉ

PROPRIÉTAIRES : Claude Vigeant et Cindy Walsh - depuis 2003

NOMBRE D'EMPLOYÉS : 70

CHIFFRE D'AFFAIRES : entre 8 et 10 millions

ANNÉE DE FONDATION : 1973, par Robert Walsh

CLIENTS : jeux et loteries, médias, finances, santé, médias, énergie

MARCHÉS : Europe et Amériques

PHOTO FRANCOIS ROY, LA PRESSE

Claude Vigeant, président de la firme lavalloise Okiok