Source ID:312d9ee3-7c2f-4200-9464-9b986b35a901; App Source:alfamedia

Caroline Néron, devenir une marque mondiale

À 42 ans, Caroline Néron se consacre aujourd'hui presque... (PHOTO STÉPHANE CHAMPAGNE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

À 42 ans, Caroline Néron se consacre aujourd'hui presque exclusivement au développement international de son entreprise.

PHOTO STÉPHANE CHAMPAGNE, COLLABORATION SPÉCIALE

Les ambitions de Caroline Néron sont proportionnelles à la croissance que sa PME a connue ces dernières années, c'est-à-dire énormes. La femme d'affaires veut carrément voir son nom rayonner aux quatre coins du monde.

Pour y arriver, elle ne misera plus uniquement sur sa collection de bijoux, mais aussi sur les accessoires mode. Montres, parfums, lunettes et autres sacs à main portent déjà la griffe Caroline Néron. Or, ce n'est qu'un début, assure celle qui vient de réaliser ses premières percées sur les marchés d'Asie, d'Europe et des États-Unis. 

Caroline Néron a occupé ces dernières années une place de choix dans les concours sur la croissance des PME québécoises (1326 % entre 2008 et 2013 !). Aujourd'hui, elle prend du recul afin de mieux rebondir. « Nous avons profité de notre 10anniversaire de fondation cette année pour restructurer l'entreprise et revoir notre stratégie, dit-elle. Les choses vont très bien en ce moment, mais je vous dirais que la vraie croissance sera de retour en 2016. »

Selon la femme d'affaires de 42 ans et mère d'une fillette de 6 ans, la marque Caroline Néron a entamé sa véritable percée à l'international il y a tout juste un an. Premier coup d'éclat : la PME québécoise est désormais présente dans les 40 boutiques d'Europe et d'Asie de la chaîne Cadenzza, propriété de Swarovski.

À Paris, où elle a ouvert un bureau l'an passé, Mme Néron vient de signer une entente de distribution pour toute la France. « Six agents développeront la France pour nous », s'enorgueillit-elle. Ses attentes sont grandes dans l'Hexagone où, il y a quelques années, elle a essuyé des pertes de 300 000 $.

L'entreprise montréalaise, dont les bijoux de fantaisie haut de gamme, la nouvelle collection de joaillerie et les accessoires mode se vendent entre 100 et 3000 $, a effectué sa première percée aux États-Unis l'été dernier. Les produits Caroline Néron trouvent maintenant preneurs dans la très prisée boutique Kleinfeld Bridal, à New York.

Quant au Canada, Caroline Néron a maintenant une boutique au West Edmonton Mall. La conquête du ROC semble d'ailleurs à portée de main. La chef d'entreprise vient en effet de conclure une entente avec un agent qui fera la promotion de la marque Caroline Néron a mari usque ad mare.

Au Québec, où elle compte 20 boutiques, dont 4 franchisés, Caroline Néron est en train de repenser son modèle d'affaires. L'embauche de Benoit Bouchard, un vieux routier du commerce de détail, l'aide grandement dans cette démarche, dit-elle. Un nouveau concept de boutique (notamment plus spacieux) a vu le jour au Carrefour Laval en 2014, où les ventes ont, depuis, augmenté de 20 %, selon Mme Néron. Pareil changement s'effectuera bientôt aux Promenades Saint-Bruno, puis dans le reste des boutiques québécoises de la marque, dont les produits unisexes sont originaires d'Asie (Chine et Inde), mais aussi de France.

Outre le design de ses produits pour lesquels elle est épaulée par une équipe de quatre designers, Caroline Néron se consacre presque exclusivement au développement international. Elle se rend à Paris et New York toutes les deux semaines, dit-elle. Des voyages à Los Angeles, en Chine et au Moyen-Orient seront entre autres à son agenda au cours des prochains mois.

FAIRE SA PLACE

Née de parents ayant fait carrière comme courtiers immobiliers et élevée à Boucherville avec sa soeur aînée (elle aussi devenu courtière immobilière), Caroline Néron dit avoir grandi dans un environnement où prendre sa place et devenir autonome était tacite.

Pas revancharde, elle fait le constat que bien de gens, notamment des chroniqueurs en vue, ont remis en question ses motivations, voire ridiculisé son parcours. « On m'a accusée de n'être qu'une image vide, une bimbo », déplore-t-elle.

Encore récemment, celle qui a mis en veilleuse ses autres passions (cinéma et musique) a goûté au fiel de Dany Turcotte à Tout le monde en parle. « Après l'émission, Dany m'a dit avoir regretté le message sur sa carte », révèle Caroline Néron.

Aussi, elle se désole que des hommes d'affaires, croisés notamment dans des événements sur l'entrepreneuriat, lui demandent qui est l'homme qui se cache derrière le succès de la marque Caroline Néron.

Ce goût du dépassement et cette passion de vouloir créer plaisent à Ricardo Larrivée.

« Ayant trois filles, j'aime qu'elles aient des exemples de femmes qui se distinguent en affaires, dit-il. Caroline Néron se dépasse et confond les sceptiques par la force de son travail, de ses idées et de son génie créateur. Elle croit en elle-même et en son talent. Sa réussite est un bel exemple pour quiconque désire se lancer en affaires malgré ce que les autres peuvent en penser au départ. »

LA MARQUE CAROLINE NÉRON EN UN COUP D'OEIL

FONDATION : 2004

DESIGN ET COMMERCIALISATION DE BIJOUX ET D'ACCESSOIRES MODE

SIÈGE SOCIAL : MONTRÉAL




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer