Source ID:1fcc235c-99d8-4815-933d-d3d7bd733067; App Source:alfamedia

Synetik prend de l'expansion

Synetik est spécialisée dans la conception et la... (Photo fournie par Synetik)

Agrandir

Synetik est spécialisée dans la conception et la fabrication de chaises, tabourets et matelas ergonomiques pour les travailleurs du secteur industriel.

Photo fournie par Synetik

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Théroux

Collaboration spéciale

La Presse

Synetik, spécialisée dans la conception et la fabrication de chaises, tabourets et matelas ergonomiques pour les travailleurs du secteur industriel, entend profiter de la dépréciation du dollar canadien pour accentuer sa présence aux États-Unis.

« Il y a une plus grande conscientisation des... (Photo fournie par Synetik) - image 1.0

Agrandir

« Il y a une plus grande conscientisation des entreprises qui constatent une meilleure productivité et efficacité du travail, mais aussi une réduction de l’absentéisme », note Caroline Saulnier, présidente de Synetik, qui conçoit des chaises, tabourets et matelas ergonomiques pour les travailleurs du secteur industriel. 

Photo fournie par Synetik

« Il y a une fenêtre qui s'ouvre pour développer encore plus ce marché. Il faut saisir l'occasion », fait valoir la présidente et fondatrice de  l'entreprise de Joliette, Caroline Saulnier. Elle précise que l'entreprise peut aussi miser sur des produits de niche pour faire sa marque chez nos voisins du Sud.

Synetik prévoit d'ailleurs conclure prochainement des ententes avec des distributeurs américains qui lui ouvriront davantage les portes de ce vaste marché. L'Europe est également dans la ligne de mire de Synetik, qui a aussi signé des accords récemment avec des partenaires français et fait une percée dans les Émirats arabes unis.

Résultats : les ventes internationales de Synetik fourniront 80 % de ses revenus d'ici deux ans, comparativement à quelque 50 % aujourd'hui, dont 30 % en provenance de l'Europe et 19 % des États-Unis.

Le déploiement de Synetik passe aussi par une nouvelle gamme de produits. L'acquisition l'an dernier de Prodije, une PME de Joliette spécialisée dans le développement d'équipements de positionnement des personnes à mobilité réduite, lui permet en effet « d'explorer de nouveaux marchés », indique Mme Saulnier.

Son produit phare est un appareil appelé verticalisateur, qui aide des enfants handicapés physiquement à se mettre debout, quelques heures par jour, pour faciliter leur développement musculaire et la circulation sanguine pendant leur croissance.

Prodije conçoit aussi des pièces et accessoires pour les fauteuils roulants, notamment des appuie-tête. L'entreprise attend l'approbation de l'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA) afin de les commercialiser aux États-Unis.

COUP DE POUCE FINANCIER

En 2004, alors jeune diplômée en design industriel de l'Université de Montréal, Caroline Saulnier s'est lancée dans la conception de produits ergonomiques destinés à améliorer la santé et la sécurité des travailleurs industriels.

« Il y a plus de 10 ans, le concept de l'ergonomie était moins à la mode et trouvait sa place principalement dans les bureaux. Les employés en usine, qui travaillent dans diverses positions assises ou même allongées, étaient laissés pour compte », explique Mme Saulnier.

L'entreprise, qui fabrique aujourd'hui une vingtaine de modèles de tabourets, chaises et matelas ergonomiques, compte maintenant une quarantaine de clients, parmi lesquels Bombardier, Boeing, Alstom, IBM ou encore Marmen.

« Il y a une plus grande conscientisation des entreprises, qui constatent une meilleure productivité et efficacité du travail, mais aussi une réduction de l'absentéisme. » - Caroline Saulnier, présidente et fondatrice de Synetik

Pour soutenir la croissance de Synetik, Caroline Saulnier a décidé il y a deux ans de s'associer avec deux partenaires financiers, Gestion TRJ et Gestion Martin Gaudreault, qui sont devenus actionnaires de l'entreprise. Cette association a d'ailleurs mené à l'achat de Prodije. « Je n'avais pas les moyens de réaliser la transaction seule. » Outre le coup de pouce financier, « j'ai maintenant le sentiment d'être mieux entourée et de pouvoir travailler en équipe », dit Mme Saulnier.

L'acquisition de Prodije a amené la création de trois divisions distinctes chez Synetik : ErgoDesign, qui conçoit et fabrique les équipements ergonomiques, ErgoCare, pour le développement des produits de Prodije, et ErgoSolution, qui offre aux entreprises des services de consultation et de formation en ergonomie. Cette dernière division vient d'obtenir des mandats en Suisse, ses premiers à l'extérieur du pays.

SYNETIK EN UN COUP D'OEIL

FONDATION : 2004

ENTREPRISE DE CONCEPTION ET FABRICATION D'ÉQUIPEMENTS ERGONOMIQUES

NOMBRE D'EMPLOYÉS : 40

SIÈGE SOCIAL : JOLIETTE




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer