Séminaire sur le leadership, cours sur l'éthique professionnelle, lecture sur les nouvelles normes comptables, cours d'anglais, rédaction d'un article; les activités de formation offertes aux CPA sont très variées, mais elles sont obligatoires.

MARTINE LETARTE, COLLABORATION SPÉCIALE LA PRESSE

La formation continue exigée pour les CPA comprend 120 heures étalées sur une période de 3 ans. Un minimum de 75 heures de formation doit être structuré. La formation non structurée, soit l'autoapprentissage, peut être choisie pour les 45 heures restantes.

«Toutefois, pour éviter qu'un membre fasse uniquement de la formation non structurée pour son minimum de 25 heures à réaliser en une année, nous avons limité la formation non structurée à un maximum de 15 heures par année», indique Martine Picard, vice-présidente, inspection et pratique professionnelle, à l'Ordre des CPA.

Il y a un règlement particulier pour les CPA titulaires d'un permis de comptabilité publique: parmi leurs 75 heures de formation structurée à réaliser en 3 ans, 60 doivent être consacrées à la comptabilité publique.

«Cela inclut l'audit, la mission d'examen et la compilation», précise Mme Picard, Fellow CPA. Ces nouveaux règlements en matière de formation continue obligatoire ont été mis en place avec la création l'an dernier de l'Ordre des CPA, fruit de la fusion des trois anciens ordres comptables.

«Nous sommes allés chercher les meilleures pratiques de formation continue parmi celles qu'on retrouvait dans les trois ordres», explique Martine Picard.

Plusieurs options de formation

Les CPA peuvent opter pour différentes activités respectant trois grands principes: la formation doit être liée au domaine d'activité du membre; elle doit permettre le maintien, la mise à jour, l'amélioration ou l'approfondissement de ses habiletés et de ses connaissances; elle doit être pertinente, mesurable et vérifiable.

«Nous faisons confiance au jugement de nos membres; ils n'ont pas à faire préapprouver leurs formations», précise Martine Picard.

Avec cette formule souple, l'Ordre des CPA souhaite permettre un grand choix d'activités pour répondre aux besoins des différents milieux de travail. Par exemple, il autorise ses membres à réaliser des formations dans le domaine des langues et de la bureautique.

«Toutefois, nous avons limité ces domaines d'apprentissage à 14 heures chacun par année», indique Mme Picard.

Conséquences en cas de non-conformité

Puisque les règlements sur la formation continue des CPA servent à protéger le public, l'Ordre sévira s'il y a des membres fautifs.

«Nous faisons beaucoup de suivis, beaucoup de rappels pour nous assurer que chacun se conformera aux nouvelles exigences, indique Martine Picard. Toutefois, si des membres ne coopèrent pas, il y aura des conséquences qui pourront aller jusqu'à la radiation ou à la suspension du permis de comptabilité publique. Dès que la personne réalisera les heures de formation obligatoires, nous lui redonnerons son titre ou son permis.»

Un CPA peut déposer une demande de dispense s'il est malade, aidant naturel, en congé parental ou que les activités de formation lui sont inaccessibles en raison de son établissement en région éloignée.

Martine Picard, vice-présidente, inspection et pratique professionnelle, à l'Ordre des CPA, rappelle aux membres qu'ils ont jusqu'au 31 août pour réaliser les 25 premières heures de formation continue obligatoires.